Que faire si mon animal tousse, éternue, a de la fièvre... ?

jeu, 01/11/2018 - 00:00 -- Nathalie Szapiro

En automne, tout humain qui tousse est suspecté d’avoir la grippe, alors forcément, quand un symptôme évocateur d’une maladie infectieuse hivernale touche notre animal, l’amalgame est vite fait. Et pourtant…

Virus et bactéries n’épargnent pas nos animaux de compagnie. Malgré tout, il faut se méfier des conclusions trop hâtives !

Mon animal tousse et/ou s’essouffle

Ce que vous craignez

Sa toux vous laisse présager une infection respiratoire et peut-être même une infection contagieuse pour votre famille. De là à mettre votre animal en quarantaine, il y a un pas à ne pas franchir !
En effet, même s’il s’agit d’une infection, elle se produit généralement dans un contexte particulier. Par exemple, la trachéobronchite infectieuse peut toucher un chien non vacciné contre la toux du chenil, au retour d’un séjour en collectivité. Et même si cela se produit, le risque de transmission à votre famille n’en est pas moins très faible : en effet, il faudrait l’implication de la bactérie Bordetella bronchiseptica - qui n’est pas la plus souvent mise en cause - et il faudrait en plus que cette bactérie soit transmise à une personne immunodéprimée.

Pourquoi il ne faut pas conclure hâtivement

Une toux n’est pas toujours synonyme d’infection respiratoire chez l’animal. Il y a bien d’autres causes (jamais contagieuses pour l’Homme, comme un asthme chez un chat), y compris des causes sans rapport avec les poumons.

Le conseil de Rebelle-Santé

Chez un chien ou un chat ayant séjourné dans le sud de la France, il peut s’agir d’un problème de vers qui prolifèrent dans le cœur. Certains moustiques infestés par des parasites piquent nos animaux (d’où l’importance de les rentrer au domicile avant le crépuscule), permettant à des larves de migrer jusqu’au cœur où elles prolifèrent. En quelques mois, ces larves deviennent des vers adultes qui pondent des œufs à leur tour et finissent par entraver le travail du cœur. C’est la dirofilariose (ou maladie des vers du cœur).

Mon animal a de la fièvre, éternue et/ou les yeux qui pleurent

Ce que vous craignez

En automne, les humains doivent faire face aux rhinopharyngites, aux bronchites, à la grippe, etc., soit tout un cortège d’infections respiratoires qui débutent volontiers par une petite fièvre. D’où la tentation d’extrapoler à votre animal…

Pourquoi il ne faut pas conclure hâtivement

La fièvre traduit volontiers une infection, mais elle n’est pas forcément localisée au niveau de la sphère respiratoire et encore moins contagieuse à l’Homme. Il n’y a d’ailleurs aucun risque de transmission de la grippe saisonnière entre nos animaux et nous, pour la bonne raison que le virus de la grippe humaine n’infecte pas le chien ou le chat.

Le conseil de Rebelle-Santé

Chez un chat dont les yeux sont infectés, qui a le nez qui coule, qui éternue, etc., faites bien attention à ne pas passer à côté d’un coryza.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site...
Article paru dans le : 
Voir aussi : 
Dans la boutique : 

Hors Série N° 16

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer