Crème de jour émulsionnée à faire soi-même

Rubrique

Pour ce joli mois d'automne, on va rester sagement à l'intérieur !
Une crème de jour douce et onctueuse, ça vous tente ?
Et messieurs, vous êtes aussi concernés, car une crème de jour peut être aussi une crème de soin… ou comment la polyvalence est le maître-mot dans nos fabrications…

Matériel

- Un contenant en verre (pour stériliser, c'est beaucoup plus pratique)
- Des petites cuillères
- Une balance de cuisine (à 0,00 gramme si on souhaite faire des petites quantités)
- Un tout petit fouet ou un mousseur à lait (plus facile à trouver)
- Des petits récipients en verre ou en inox (idem pour stérilisation)
- Une pipette compte-gouttes (qu'on trouve en pharmacie, peu chère et super pratique quand on a des petites quantités à peser)
- Un bain-marie ou une chocolatière électrique (super pratique avec son thermostat)
- prévoir un petit pot à moitié plein d'alcool à 40 ou 70° (pour rincer notre pipette compte-gouttes entre chaque matière première).

Matières premières

On a pas mal de choix en matières premières, en privilégiant celles qui sont adaptées au type de peau concerné. Si on est plusieurs de la même famille avec des types de peau différents, il est judicieux de choisir des matières premières mixtes et polyvalentes.

Phase aqueuse
Aloé vera, hydrolat (eau florale), eau, infusion, décoction…

Phase huileuse
Huile végétale, huile macérée (macérât huileux), beurre végétal…
Émulsifiant
Olivem 1000.

J'utilise celui-ci car c'est un produit 100 % naturel, dérivé de l'huile d'olive.
Sa facilité d'utilisation me le fait préférer à d'autres (ester de sucre, cire émulsifiante, lécithine de soja, par exemple...).
Il en existe beaucoup d'autres, mais la plupart ont besoin d'un co-émulsifiant (c'est-à-dire d'un autre émulsifiant en parallèle) ou d'un épaississant pour être vraiment efficaces, et je les trouve moins pratiques.

Conservateur
Extrait de pépins de pamplemousse.

Autres actifs
Huiles essentielles, glycérine végétale...

*

Émulsionnée, qu'est-ce-que c'est ?

Une crème a forcément une phase aqueuse + une phase grasse, ce qui n'est pas le cas pour les baumes qui ne sont faits, de manière générale, qu'à partir de phases grasses.

Le fait qu'il y ait une phase aqueuse donne un toucher soyeux et permet une absorption rapide, à l'inverse du baume qu'on a besoin de faire pénétrer en massant un peu.
La phase aqueuse va apporter de l'eau à la peau, ce qui ne veut pas dire qu'elle va « l'hydrater ». L'hydratation réelle ne se fait que par l'intérieur : si on veut une peau souple et hydratée, il faut impérativement boire de l'eau ! Ici, ce sont les couches supérieures de l'épiderme qui vont recevoir l'eau.

La phase huileuse, elle, va nourrir, protéger et empêcher l'eau de s'évaporer.

Pour mélanger ces 2 phases, on va devoir utiliser un émulsifiant afin que le mélange reste stable. (vous savez, comme l'œuf dans la mayonnaise). Si nous ne mettons pas d'émulsifiant, nous obtenons un bi-phasé, avec la phase aqueuse dessous et la phase huileuse dessus (puisque l'huile est plus légère que l'eau). Ça marche très bien aussi, mais cette préparation n'aura absolument pas la texture veloutée de la crème, et on devra la secouer avant chaque utilisation.
C'est aussi l'émulsifiant qui va définir la texture.

Généralités

C'est donc, en partie, l'émulsifiant qui va définir la texture de la crème.

⇒ Plus le pourcentage d'émulsifiant est élevé, plus la crème va être épaisse.

⇒ Le pourcentage de la phase huileuse, lui, va enrichir la crème et va la rendre plus nourrissante et plus protectrice.

Sans phase huileuse

de 5 à 10 % d'émulsifiant = crème fluide, type gelée Risque d'instabilité de l'émulsion

Dans 10 % de phase huileuse

de 3 à 4 % d'émulsifiant = crème fluide, type lait, texture légère. Risque d'instabilité de l'émulsion
de 5 à 6 % d'émulsifiant = crème fluide et hydratante. Émulsion très stable
de 7 à 10 % d'émulsifiant = crème légère et soyeuse. Émulsion très stable

Dans 20 % de phase huileuse

de 5 à 6 % d'émulsifiant = crème épaisse non grasse. Émulsion très stable
de 7 à 8 % d'émulsifiant = crème onctueuse et épaisse. Émulsion très stable

Dans 30 % de phase huileuse

♦ de 5 à 6 % d'émulsifiant = crème riche et onctueuse. Émulsion très stable
♦ de 7 à 10 % d'émulsifiant = crème riche et épaisse. Émulsion très stable.

Vous avez la possibilité de fabriquer la texture qui vous convient, de la crème légère pour l'été à celle plus épaisse pour l'hiver.

Autre point important, tout doit être stérile. C'est-à-dire qu'on va tout stériliser : notre matériel, nos contenants, le plan de travail et nos mains doivent être parfaitement propres et on va utiliser un masque, indispensable pour ne pas mettre de postillons dans nos préparations (si, si ça arrive quand on est un peu enrhumé…).

Il ne faut pas oublier que, dès qu'il y a une phase aqueuse, il y a risque de prolifération bactérienne, et comme on n'utilise pas de conservateur chimique, on va devoir être irréprochable sur la stérilisation et la propreté. D'où l'intérêt d'avoir du matériel en réserve sous la main, au cas où... On est parfois maladroit ! Je sais de quoi je parle, ça m'arrive fréquemment de faire tomber une petite cuillère par terre, du coup je la laisse par terre et j'en prends une autre, prête et stérile.

Mise en œuvre

On va faire une fabrication one pot, c'est-à-dire qu'on va directement tout mettre dans le même pot pour éviter plusieurs manipulations des matières premières. C'est là que la pipette compte-gouttes est notre grande copine ! Mais si on ne se sent pas sûr de soi, on peut très bien tout peser indépendamment (d'où l'intérêt de plusieurs contenants) et tout mélanger à la fin.

Par contre, la phase aqueuse se pèsera dans le contenant final afin de ne pas perdre trop de matière lors du transvasement.

Petit focus sur la chocolatière qui coûte une dizaine d'euros et qui est géniale pour ce genre de fabrication. Elle a 2 niveaux de chauffe : niveau 1 à 40 °C et niveau 2 à 60 °C, c'est idéal pour ne pas faire chauffer trop fort nos matières premières et ainsi ne pas dénaturer leurs actifs. Elle s'utilise sans eau et n'a donc pas une fonction de bain-marie (on me pose souvent la question lors des ateliers).

Il faut savoir que l'olivem 1000 se chauffe normalement à 65 °C, mais ça marche parfaitement à 60 °C avec la chocolatière, il suffit juste de chauffer un peu plus longtemps.

Fabrication de la crème visage – peau mature

• 60 % de phase aqueuse = 60 g d'hydrolat de rose
• 30 % de phase huileuse = 30 g d'huile végétale (HV) d'avocat ou d'huile macérée (HM) de rose
• 10 % d'émulsifiant = 10 g d'olivem 1000
• 5 gouttes d'huile essentielle (HE) d'ylang-ylang
• 5 gouttes d'extrait de pépins de pamplemousse (EPP)

⇒ Dans le contenant final, peser l'émulsifiant.

⇒ Dans le même pot, peser puis verser l'huile végétale ou macérée. Se servir de la pipette compte-gouttes pour éviter d'en mettre trop (photo 2). Rincer la pipette dans le récipient d'alcool.

*

⇒ Pour peser l'hydrolat, utiliser la pipette et ajouter petit à petit l'hydrolat au compte-gouttes. Rincer la pipette dans l'alcool.

⇒ Mettre le pot dans la chocolatière ou au bain-marie.

⇒ Mélanger avec le petit fouet jusqu'à changement de couleur et de texture (photo 3).

*

⇒ Une fois que l'olivem est fondu, continuer de mélanger au fouet hors du feu (prendre un tissu pour éviter de se brûler).

⇒ Ajouter les gouttes d'HE et d'EPP et continuer de mélanger au fouet jusqu'à obtenir la texture souhaitée.

⇒ C'est terminé ! (photo 4).

*

À conserver au réfrigérateur (en général, ça ne bouge pas pendant 1 mois et demi ou 2 mois).

Pour transformer une crème de jour en crème de soin, il suffit de remplacer les matières premières par celles adaptées au soin demandé...

Crème anti-eczéma

Hydrolat d'ortie + huile macérée d'ortie ou de consoude et sans HE.

Crème anti-inflammatoire

Hydrolat de lavande + HE de gaulthérie + huile macérée de millepertuis (pas d'exposition au soleil car le millepertuis est photosensibilisant)...

Si vous voulez davantage d'infos, n'hésitez pas à aller fouiner dans les index de mes Cahiers de Sorcière, vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin.

Voilà, j'espère que vous allez y prendre goût parce que, vraiment, c'est super agréable de se fabriquer soi-même sa crème toute douce et soyeuse. C'est un plaisir extrême que de se mettre ce petit trésor tout frais matin et soir sur la peau.

Mais comme d'habitude, si vous avez besoin d'aide, je suis là ! lateliereconaturel.net
Je vous souhaite un bel automne,

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Recettes faciles et gourmandes à l’huile de coco...
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Cuisiner autrement en hiver