Pour lutter contre la constipation

... des recettes naturelles
Rubrique

Vous avez ce que l’on appelle un ralentissement de la progression des matières dans le gros intestin, ce qui provoque un retard d’évacuation. Disons plus simplement que vous êtes... constipé.e.

Peut-être êtes-vous un peu trop sédentaire, ce qui entraîne une atrophie de la musculature abdominale, ou trop nerveux, ou avez-vous une insuffisance bi­li­aire ou mangez-vous n’importe comment ? Il faut modifier votre alimentation afin de retrouver un transit normal. Consommez des céréales complètes, des fromages à pâte cuite, au lait cru, du beurre ou des huiles crues, des légumes verts et des aromates. Évitez les viandes grasses, l’abus d’alcool, le sucre raffiné et les sodas. Mangez des pommes, faites une cure de raisin (à l’automne) pendant quelques jours. Buvez de l’eau riche en magnésium et, surtout, pratiquez une activité physique. Voici, ci-dessous, quelques remèdes à prendre dans l’instantané ou à concocter en cas de récidive.

Exemple d’ une journée de « régime » anti-constipation

Au réveil, après vous être massé le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre pendant quelques minutes pour dissiper les tensions, buvez un grand verre d’eau à température ambiante ou prenez une cuillerée à soupe d’huile d’olive mélangée à un jus de citron. Au petit déjeuner, optez pour une boisson à base de chicorée et une tartine de pain d’orge (céréale laxative qui existe aussi sous la forme de farine et en flocons) ou de pain complet avec de la confiture de rhubarbe ou de prune. Au déjeuner, dégustez une purée de carottes bien chaude avec un poisson au court-bouillon et le soir, préparez-vous une soupe d’herbes (poireau, laitue, cerfeuil et oseille, 30 g chacun dans un litre et demi d’eau) agrémentée d’un œuf à la coque. Buvez, dans la journée, quelques tisanes.

Pour une action laxative immédiate...

La bourdaine : Rhamnus frangula

C’est certainement une des meilleures plantes pour lutter contre la constipation car elle n’irrite pas les intestins, mais il faut l’employer à petite dose. Commencez donc par une décoction d’une demi- cuillerée à café d’écorce de bourdaine dans un quart de litre d’eau (à maintenir à petits bouillons pendant cinq minutes) dans laquelle vous ajouterez, hors du feu, une cuillerée à café d’anis vert. Couvrez et laissez reposer dix minutes. Filtrez, sucrez avec du miel et buvez une heure avant de vous coucher. Si vous ne constatez pas d’effet, le lendemain, augmentez, mettez une cuillerée à café de bourdaine et, si vous avez l’intestin fragile, ajoutez une cuillerée à café de racines de guimauve à votre décoction.

L’agar-agar : Gelidium japonicum et le psyllium : Plantago psyllium

L’agar-agar est une algue bien connue de ceux qui l’utilisent dans les préparations culinaires telles les confitures, les crèmes, les sauces. C’est un gélifiant utile dans la constipation, doux pour les intestins et l’estomac puisqu’il a un effet cicatrisant. Vous pouvez en prendre de une à trois cuillerées à café par jour en les incorporant dans des boissons chaudes. Buvez beaucoup d’eau dans la journée.

Lait d’agar : faites chauffer un litre de lait végétal, ajoutez 10 g d’agar-agar et laissez mijoter cinq minutes. Sucrez avec 50 g de cassonade et buvez dans la journée.

Quant au psyllium, ce plantain que l’on nomme également « l’herbe aux puces », ce sont les graines riches en mucilage qui stimulent les intestins. Le psyllium réduit l’acidité gastrique et soulage les irritations intestinales. Mélangez de 10 à 30 g de graines dans un quart de litre d’eau. Buvez une demi-heure avant le repas du soir. Commencez par une petite dose (10 g) et adaptez en fonction de l’effet obtenu les deux jours suivants. N’oubliez pas de boire au moins un litre d’eau le lendemain.

Il est bien sûr évident que l’agar-agar et le psyllium, étant donné leurs propriétés « gonflantes », sont à écarter en cas d’obstruction intestinale.

Des pruneaux et des figues

Macération froide : dans une carafe en verre, versez un litre d’eau, 100 g de pruneaux, 100 g de figues sèches et une racine de guimauve coupée en petits morceaux. Couvrez d’un linge et laissez macérer de douze à vingt-quatre heures. Filtrez et buvez la journée qui suit, entre les repas. Ne jetez pas les pruneaux et les figues. Faites-en bon usage : compotes ou desserts faciles avec un peu de miel et de cannelle.

Et des tisanes composées

Thé de Saint-Germain ou « thé de santé » : dans une tasse d’eau bouillante, ajoutez 2 g de folioles de séné, 1 g de fleurs de sureau, 0,5 g de graines de fenouil, 1 g de graines d’anis et 0,5 g de crème de tartre (bitartrate de potassium que l’on trouve souvent avec les ingrédients indispensables pour la confection des pâtisseries). Couvrez, laissez infuser dix minutes, puis filtrez. Buvez entre les repas.

Et pour plus tard, au cas où la constipation se manifesterait à nouveau...

Élixir à base de fleurs : dans un pot en terre, versez un litre d’alcool à 60° et 100 g de fleurs de mauve, 50 g de fleurs de rose, 25 g de fleurs de pêcher et 25 g de fleurs de violette. Laissez macérer quatre jours à l’abri de la lumière, filtrez et buvez une cuillerée à soupe dans la journée.

Enregistrer

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Mes petites recettes magiques sans gluten
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles