Des ornithorynques sous antidépresseur

sam, 01/06/2019 - 00:00 -- Rebelle-Santé
Rubrique : 

Que ce soit dans l’eau rejetée par les particuliers ou dans celle des usines de production de médicaments, on trouve une incroyable profusion de molécules chimiques venant contaminer les cours d’eau du monde entier. Antibiotiques, antifongiques, antidouleurs, somnifères, antidépresseurs, amphétamines, on trouve de tout et en quantité telle que les espèces sauvages deviennent intoxiquées. Ainsi, des ornithorynques d’Australie peuvent ingérer quotidiennement la moitié de la dose maximale d'antidépresseurs recommandée pour un adulte (humain), les antidépresseurs rendent les seiches idiotes et le Prozac fait croire aux crevettes qu’elles sont invincibles : elles filent droit vers des sources de lumière où elle se font croquer toutes crues !

Les médicaments de synthèse provoquent suffisamment d’effets secondaires indésirables pour qu’on les réserve aux cas où ils sont indispensables, mais s’il fallait encore une bonne raison : ils contaminent dangereusement la faune et la flore dans le monde entier.

Paru dans le : 

Voir aussi : 

Antidépresseurs : de graves conséquences sur l’environnement

sam, 01/12/2018 - 00:00 -- Rebelle-Santé

À l’heure où l’efficacité des antidépresseurs est largement discutée (voir l’ouvrage des Prs Debré et Even Dépressions, antidépresseurs : le guide récemment paru aux Éditions du Cherche Midi), leur impact sur l’environnement, lui, commence à être soulevé et des chercheurs de l’Institut de biologi

Partager

 

À chaque parution...

Enregistrer

Enregistrer

Participer au forum...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer