L'auriculothérapie en cas de chimiothérapie

Rubrique

« À la suite d'une rechute de cancer de l'ovaire, j'ai été opérée en décembre 2018, puis j'ai subi 6 cycles de chimiothérapies jusqu'en juin dernier. Pour les 3 derniers cycles, j'ai jeûné la veille, le jour et le lendemain de la chimiothérapie. Je n'ai pas constaté d'effets spectaculaires mais évidemment, je n'ai pas eu de nausées pendant ces 3 jours.

Je vous signale, par contre, les très bons résultats de séances d'auriculothérapie. Je suis soignée à l'hôpital européen Georges Pompidou. Dans le cadre du "prendre soin", j'ai pu bénéficier de séances d'auriculothérapie par un médecin. Lorsque j'ai pu avoir la séance avant la chimio, c'était très bien (au niveau nausées, constipation, énergie). Il est dommage que certains mois, je n'ai pu avoir la séance que 4 jours après la chimio (par exemple, à cause de l'IRM qui interdit la présence de métal) mais ensuite j'ai récupéré de l'énergie. L'auriculothérapie est une technique à faire connaître.

Je précise que je supporte bien le nouveau médicament destiné à retarder les récidives, en buvant tous les jours un litre d'infusion gingembre-miel et quelques verres d'eau d'Hépar. »

Marjolaine

 

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Mon cahier de remèdes et recettes au Miel