Theraform et la minceur

Rubrique

« Je me permets de vous faire part de mon expérience Theraform. J'en suis à 4 séances, sur les 10 prévues. Rapide présentation, je suis un homme, 49 ans, avec globalement un rapport très fusionnel avec la nourriture.

La nourriture est pour moi un plaisir, et c'est tout naturellement, que je suis le cuisinier "attitré" à la maison. Un profil donc assez épicurien. Seulement, avec le temps... et l'arrêt de la clope, j'ai en gros une grosse dizaine de kilos à perdre (1 m 89 pour 102 kg avant le début du programme). Une amie m'a parlé de Theraform et au vu de ses résultats (- 8 kg en un mois et demi), j'ai sauté le pas. Donc oui, le régime est assez strict : pas de féculents, pas de sucre ni desserts, pas de pain (sauf 2 tranches de pain complet le matin), pas d'alcool, des légumes avec une larme d'huile d'olive, 130 g de viande ou poisson par repas, 3 fruits par jour, etc.

Franchement, cela m'a paru insensé lorsque je suis sorti du premier rendez-vous... J'en rigolais presque avec mon épouse. Et finalement, je m'aperçois que ce n'est pas délirant à supporter. Je finis mon repas sans jamais avoir de sensation de faim, et le fruit pris à 17 heures me coupe toute fringale avant le dîner.

Je prends enfin un petit déjeuner, alors que je ne mangeais jamais le matin (mais là au réveil, j'ai faim !), et il ne me viendrait plus à l'esprit de sauter un ou deux repas comme je pouvais le faire auparavant. Le plus dur finalement, et je parle pour moi, c'est le manque de pain à tous les repas (j'ai un vrai problème avec le pain !), la quantité "ridicule" d'huile d'olive en assaisonnement, et aussi l'alcool lors des repas avec nos amis/famille, ou le petit verre de rosé sur la terrasse le soir avec mon épouse... Une fois passé ces quelques frustrations, le programme se suit assez confortablement. Je dis assez confortablement car oui, ce n'est pas simple et il y a un véritable effort personnel pour suivre les recommandations à la lettre. Toutefois, ce n'est absolument pas insurmontable.

Je précise par ailleurs, que je ne suis pas un bec sucré, donc les desserts ou le sucre (dans le thé ou café) ne me manquent pas car je n'en prenais déjà jamais.

Voilà... donc résultats en 10 jours : - 3 kg, un "bidon" qui dégonfle, et plutôt un sentiment de bien-être puisque je dors bien mieux, et j'ai le sentiment de faire - pour une fois - attention à ce que je mange. Je réalise enfin, que le vrai problème dans mon alimentation ayant causé cette prise de poids était les quantités ainsi que des excès trop nombreux (apéros entre collègues après le bureau, déjeuners clients copieux, etc.). Quand je vois ce que je mange aujourd'hui et, encore une fois, sans sentiment de m'affamer, je réalise aussi que les excès passés ne pouvaient qu'entraîner une prise de poids inconsidérée.

Voilà... je ne sais pas si cette méthode est parfaite, mais elle a le mérite de m'aider à maigrir rapidement, sans pour autant m'affamer. Je ne demandais pas plus. Quant aux massages et petit stylet métallique... je ne sais pas à quoi cela sert... mais peu importe, je m'en fiche un peu. Seul le résultat compte. En espérant avoir apporté une modeste contribution.
Bien à vous. »

Nicolas sur le forum du site de Rebelle-Santé

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Les huiles essentielles qui guérissent
L'alimentation santé : les recettes!
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...