Nous sommes tous thérapeutes !

Rubrique

Tous les êtres portent en eux la capacité d’aider et de soigner les autres autant que le pouvoir d’agir de manière bénéfique sur eux-mêmes. C’est en premier une question d’aspiration à faire le bien et à contribuer à apporter, selon ses moyens, une amélioration générale. Ensuite, tout est question de confiance, d’amour et d’intégrité. 

Au départ de la vie, le nouveau-né est déposé sur la poitrine de sa mère, au plus proche de son cœur. Premier contact physique destiné à le relier à la source d’amour dont il a un essentiel besoin. À partir de là, tout peut commencer. Spontanément, instinctivement, l’amour maternel fournit le premier soin en prenant l’enfant dans ses bras, en le caressant, l’enveloppant des vibrations rassurantes des mots tendres et doux. Personne n’oublie jamais ces premiers instants où toute la construction psychologique de l’être se joue. Depuis, nous en avons gardé le goût d’aimer lié au désir d’aider et de soigner.

La force de l’expérience

L’école, l’apprentissage, les formations à un métier, nous ont inculqué les théories de la vie, mais l’expérience nous a prouvé qu’elle les dépassait largement. L’amour ne s’apprend pas, il se donne, les qualités de bonté, de patience, de courage et de persévérance ne s’achètent pas, elles se cultivent en soi et jaillissent de nos efforts dans l’usage du partage. Notre confrontation au monde de la matière nous enseigne bien plus que toute accumulation de connaissances, c’est là où nous pouvons comprendre, sans doute à force de déceptions, combien la vie est belle quand nous savons surmonter l’égoïsme et la vanité. 

Les moyens à disposition

1/ Se protéger

En premier lieu, veiller à ne pas laisser l’énergie vitale s’échapper par les failles des doutes et des peurs, de l’instabilité et des côtés négatifs de la personnalité. Autrement dit, se protéger. 

Mis à part l’influence de l’état de nos pensées sur l’état général de notre santé et les conditionnements de nos existences, notre entourage diffuse, par distribution d’ondes électromagnétiques, son propre état d’être sans que l’on puisse le percevoir. Les personnes malades véhiculent la lourde charge de leurs afflictions qu’elles sont à même de transmettre à leur soignant et aux personnes qui les approchent intimement. Au-delà de la maladie, nous sommes tous sous l’influence de notre environnement, et les êtres comme les conditions que nous rencontrons interpénètrent très subtilement nos vies. Thérapeutes et familles doivent apprendre à s’immuniser contre les projections négatives.

Le rayon violet

Les mystiques des temps anciens évoquaient un secret de guérison transmis par les guides spirituels les plus authentiques, sous l’appellation de “Flamma Violetta”. Les rituels qui en découlaient étaient gardés secrets afin qu’ils ne tombent pas dans des mains inexpertes et surtout mal intentionnées. Doté du pouvoir de purifier les fautes et de ce fait modifier leurs conséquences désastreuses, l’utilisation de ce secret avait la capacité de changer la vie.

La flamme violette jaillit de l’alchimie de l’esprit, manifestant concrètement la mémoire endormie de la perfection de la vie en ce qu’elle devrait être si l’esprit ignorant ne la polluait pas. Pour recevoir ce pouvoir d’influence et le transmuter dans nos propres existences, il faut le demander tout simplement. Mais… pas si simple.

Lorsque le rayon violet pénètre le quotidien, il apporte la paix et l’ordre, distribuant son courant de joie et de vitalité en rétablissant l’équilibre de la santé et les relations harmonieuses entre tous.

Isaac Newton, éminent physicien et mathématicien du XVIIe siècle, a pu observer au cours de ses recherches l’évolution énergétique de la lumière à partir de son rayonnement blanc. L’arc-en-ciel naît d’un espace blanc qui se divise en sept couleurs : violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange, rouge. De sa situation la plus élevée, du rayon violet, émane la plus haute fréquence vibratoire.

2/ Retrouver l'équilibre

On a parfois la sensation de marcher à côté de soi et, si cela n’est pas dû à une grande fatigue physique ou à une accumulation de stress, il s’agit d’un déséquilibre énergétique. Les conséquences peuvent manifester des pertes d’équilibre, voire des vertiges et/ou des troubles de la vision. Le déplacement de l’énergie interne se porte sur la désorientation du corps physique et, si on laisse faire, de nombreux désagréments apparaîtront, endommageant la santé. 

Bien entendu, une consultation médicale est toujours conseillée avant d’entreprendre quelque autre démarche empirique.

3/ Guérir

Depuis toujours, la flamme violette, lumière spirituelle, apparaît dans les traditions ésotériques et les grandes religions. 

Les mystiques chrétiens sont tous porteurs de cette lumière indiquant la marque de leur évolution spirituelle. L’archange Michaël, grand protecteur des êtres de la terre, combat l’ombre dont il triomphe par l’émission du rayonnement de son aura violette. Agni, le feu de l’Esprit-Saint dispense sa flamme violette qui purifie et renforce le pouvoir de vie en tout ce qu’il touche. 

Les Égyptiens de l’Antiquité portaient sur eux, autant qu’ils exposaient dans leurs palais, des pierres d’améthyste aux tonalités profondes en gage de protection, de purification et d’émission d’ondes d’amour et de paix. Des rois aux hommes d’église, des magiciens aux prophètes, tous étaient revêtus d’habits et d’ornements violets semblables à la cape seigneuriale du dieu Jupiter, messager de la chance. 

Autour des années 1930, un célèbre occultiste, le comte de Saint-Germain, démocratise la flamme violette en livrant au monde les moyens de s’en servir. Au cours des années qui suivirent, des milliers de personnes purent témoigner des bienfaits qu’ils en retiraient. 

En fait, la flamme violette est l’amie de tous ceux qui souhaitent faire progresser leur esprit vers la lumière intérieure qui les habite mais dont ils n’ont pas ou peu connaissance.

Associée au pardon, la flamme violette guérit les relations conflictuelles et ramène l’entente entre tous.

Associée à la bonté, la flamme violette apporte la joie dans le cœur qui permet de surmonter les difficultés.

Associée à la méditation, la flamme violette élève le niveau de conscience jusqu’à l’obtention de la sérénité.

*

 

La flamme Violette
D’Elizabeth Clare Prophet
Aux éditions Exergue
19,90 €.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

L'Alimentation santé en pratique
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Faut bien mourir de quelque chose !
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent