De la délinquance au YOGA

La discipline par le froid de Jean-Michel Beaujon !
Rubrique

J’ai eu la chance de rencontrer un personnage extraordinaire : Jean-Michel Beaujon pratique et enseigne le yoga du froid… en Provence. Ancien délinquant, cascadeur, plongeur de haut vol, l’homme de cœur a plusieurs cordes à son arc. La chance lui a toujours souri, mais il a su rester modeste et il parle de sa vie comme si tout cela était normal.

"Oui , c’est vrai, j’aurais pu me tuer au moins une centaine de fois ! » reconnaît l’homme à la tignasse grise et au grand sourire de star. Et de dérouler le fil de sa vie hors du commun : « Je suis né en Algérie en 1947 et, à 10 ans, j’ai échappé à 4 attentats… » Voilà qui l’a marqué, bien sûr. Après son arrivée en France avec ses parents, l’enfant a grandi dans l’Allier et il est vite devenu un voyou. Décidant de ne plus aller à l’école, il a exprimé sa colère comme il pouvait et avec toute la fougue de sa jeunesse déracinée et révoltée.

L’adolescent casse-cou risquait sa vie à chaque instant dans des cascades insensées. Ses actes répréhensibles lui ont valu des courses-poursuites mémorables avec les gendarmes, ce qui, curieusement, l’a amené… au yoga !

Rencontre avec le yoga

« Un jour, les flics me poursuivaient, raconte-t-il, dans un grand éclat de rire. J’ai vu une porte ouverte, je me suis engouffré et j’ai atterri dans une salle de yoga ! » Le prof, Maurice Daubard (voir encadré page suivante), a vite compris ce qui se passait et a pris le jeune homme sous son aile. Commencent alors des années de découverte de ces pratiques énergétiques que sont le yoga, le taïchi, le qi gong et la méditation qui l’aideront à s’apaiser. L’homme s’assagit. Pas pour longtemps. Les cascades l’occupent en--core quelques années. 

Et puis arrive une autre rencontre, aussi déterminante que la première.

Le curé volant

« Un jour, on me présente l’abbé Simon, surnommé à l’époque "le curé volant" car il pratiquait les plongeons de haut vol. Ni une, ni deux, je me suis élancé à ses côtés ! » Et Jean-Michel commence lui aussi à plonger d’échafaudages ou de falaises de 25 m de haut… Pas pour la gloriole, non. Mais au profit des bonnes œuvres. Car l’abbé Simon avait commencé à plonger pour récolter des fonds afin de réparer l’église de son village. Son premier plongeon, à Villers-le-Lac, d’une tour en bois montée au-dessus d’un rocher et d’une hauteur de 35 m, fut un vrai succès. 

*
Saut du Rocher de l'Ange

L’ancien délinquant, très marqué par cette rencontre, fait la promesse à l’abbé de l’imiter et de plonger uniquement pour récolter des fonds pour « les bonnes œuvres ». Il tient sa promesse et l’argent afflue. 

Par la suite, les deux compères ont créé un centre de plongeon de haut vol qui est officiellement reconnu en 2013 par la fédération internationale de natation.

*
Saut de 18 m de haut dans 2,50 m de profondeur

Gymnastique d’éveil

La vie de Jean-Michel s’est quelque temps partagée entre toumo yoga (voir encadré page suivante) et plongeons. Une troisième rencontre inopinée lui a ensuite permis d’être embauché par la mairie de Cassis où il est devenu moniteur de voile durant de longues années. 

Grâce à ce qu’il appelle la « gymnastique d’éveil », un mélange de toutes ces pratiques qu’il a travaillées « jour et nuit » durant des années pour fortifier son corps et son mental, et grâce aussi à un jeûne hebdomadaire, l’homme est en pleine forme. Il a même transmis ses connaissances à des délinquants durant quelques années. 

Mais, ce qui le motive toujours, c’est ce yoga du froid enseigné par Maurice Daubard. Plonger sous une cascade, dans une eau à 5 °C ne lui fait pas peur, bien au contraire ! Deux séjours au Népal lui ont permis de rencontrer des moines tibétains vivant dans leur monastère perché à 4000 mètres d’altitude : « C’est à ce moment-là que j’ai compris tout l’intérêt d’une telle pratique et de leur hygiène de vie », avoue-t-il.

Maurice Daubard, yogi de l’extrême

Il est aujourd’hui âgé de 94 ans et vit dans l’Allier où il organise tous les hivers des stages de yoga du froid, le fameux "Toumo yoga" pour celles et ceux qui veulent se lancer dans la découverte de cette pratique venue de l’Himalaya.  

Ce spécialiste de l’adaptation au froid, atteint de tuberculose dès l’enfance, a testé les bienfaits des bains en eau froide et, progressivement, a retrouvé force et dynamisme. Marcher pieds nus, courir dans la neige, nager dans les étangs gelés : toutes ces pratiques d’inspiration tibétaine semblent bel et bien avoir des effets positifs sur son corps et son esprit !

« Le froid est l’allié de votre santé », assure celui qui s’appuie sur des expériences vécues qui séduisent de plus en plus le corps médical. Exposer le corps au froid le force à réagir ; avec de l’entraînement et une forte motivation, on remarque que les mécanismes thermorégulateurs biologiques du corps, endormis par le confort moderne, ont des effets sur la psychologie et la physiologie et améliorent le dynamisme des pratiquants du toumo yoga.

Alors, n’hésitons plus et jetons-nous vite à l’eau… froide !

Yoga du froid

Renforcement des défenses immunitaires, du système cardio-vasculaire, résistance au froid : les bénéfices du yoga toumo sont immenses. Le froid, contrairement à ce que l’on pourrait penser, donne de l’énergie, fortifie l’organisme et retarde le vieillissement prématuré. « Rien de tel, recommande l’ancien plongeur, que de prendre une douche froide chaque matin. En étant exposé au froid, le stress généré pousse le corps à réagir et crée un mécanisme de protection. » 

Côté mental, on s’en doute, cette discipline extrême représente un véritable dépassement de soi – dépassement des peurs, bien sûr. Mais, cela ne se pratique pas n’importe comment. Une longue préparation est nécessaire pour éviter les accidents. Avec Jean-Michel, nous avons marché, couru, pratiqué des respirations spécifiques permettant d’emmagasiner de l’énergie, fait l’arbre pour nous enraciner, etc. 

J’avoue n’avoir trempé que les pieds dans l’eau glacée, ce jour-là. Mais cette expérience m’a marquée à jamais. Le froid conserve, oui… mais il permet aussi de se dépasser au-delà de l’imaginable. Et ça, c’est vraiment précieux.

Pour aller + loin

Lire : 
Tummo, le yoga de l’éveil de la chaleur interne
De Gleb Mouzroukov (avec DVD)
édition Médicis
21 €.

Les livres de Maurice Daubard sont disponibles sur son site (onglet "contact").

Contacts :

- Jean-Michel Beaujon, Tél : 06 14 63 62 23 - Courriel : les.intrepides13@yahoo.fr
Centre international de yoga et Toumo – Le Pirolin – 03160 Saint-Aubin-le-Monial 
Mail : mauricedaubard@gmail.com - Site : www.mauricedaubard.com

On trouve de nombreuses interviews de ce personnage hors du commun sur YouTube.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour aller jeûner
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon cahier de gemmothérapie
Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques