Le qi gong des nuages et de la pluie

Rubrique

De nombreuses formes de qi gong sont actuellement proposées aux Occidentaux dont le choix reste parfois difficile à faire par manque de connaissances à ce sujet. Voici une pratique peu connue qui fit l’objet d’une recherche approfondie en médecine énergétique par des médecins et des scientifiques dont les tests d’expérimentations prouvèrent largement son efficacité dans la résolution des mal-être les plus complexes : le qi gong sibérien.

 Terre promise chargée d’énergie vitale encore peu endommagée, la Sibérie sait garder intactes les richesses profondes de ses rites ancestraux. Au temps les plus anciens, l’Empereur Jaune Huang Di, éminent chamane de son époque (2598 av. J.-C.) représentait le pouvoir de la terre et savait commander aux nuages et à la pluie. Sa personnalité laisse l’héritage d’une évolution corps-esprit permettant d’entrer en relation harmonieuse avec les éléments terre-ciel. L’entraînement au qi gong sibérien se différencie des habituels qi gong chinois par une application spécifique du renforcement du périnée (la terre en soi) et une compréhension du sens de chaque déplacement dans l’espace extérieur-intérieur (les mouvements du ciel). Ce qui fait de lui non seulement un travail énergétique mais également un parcours dans l’expression ésotérique de la profondeur du geste. 

Préserver la vie en soi

Le meilleur moyen de prendre soin du potentiel de vitalité dont nous sommes légataires est de pratiquer une activité physique régulière qui, par une judicieuse mise en mouvement, empêche la sclérose des éléments corporels due à une immobilité récurrente. L’énergie vitale doit pouvoir se déployer tel le cours d’une rivière joyeuse et tranquille, fluide et vivace en même temps, poursuivant sa mission de régénération dans l’ensemble du champ énergétique corporel. En cela le qi gong excelle.

Corps physique et corps énergétique

Émetteur-récepteur des informations dont il est bombardé en permanence, le corps physique n’aurait aucune capacité à les traduire sans l’aide du cerveau. L’intellect ayant pour charge de traiter en analyse et projections personnelles tout ce qui parvient à sa connaissance, il est le principal influenceur du corps énergétique. L’existence de chaque individu baigne en permanence dans un océan d’informations captées, rejetées ou tout simplement ignorées par le mental. Une communication s’établit alors entre soi et soi avant de se transmettre naturellement à l’entourage sans qu’il y ait le moindre besoin d’en faire état extérieurement. Et tout commence ici, à partir de cette communication subtile dont nous n’avons pas conscience la plupart du temps.

Le désir de soigner

Un exemple pour illustrer ce propos. La pratique du qi gong éveille assez rapidement une aspiration à vouloir se rapprocher des autres, à leur venir en aide et pourquoi pas à s’engager dans une voie thérapeutique. Bien que tout ceci soit louable, il ne faut pas oublier qu’une trop récente ou insuffisante formation suivie prématurément d’une mise en application de transmission énergétique risque de faire rencontrer de gros problèmes.

Pourquoi ? Parce que l’approche d’une personne vers une autre de manière approfondie telle l’imposition des mains ou l’échange des souffles place les deux interlocuteurs en connexion directe, favorisant ainsi le passage des frontières énergétiques donnant accès aux informations de l’autre. Dans le cas d’informations polluées par la maladie, la souffrance et la manière négative de vivre l’ensemble, la transmission des vibrations correspondantes s’introduit dans le champ énergétique de l’apprenti soignant. Ne sachant comment s’en prémunir ou n’en ayant pas la force, il faudra bien subir leurs influences sans pouvoir s’en défendre. Ceci est un avertissement dont il est bon de tenir compte sans pour autant s’en effrayer mais en prenant les mesures nécessaires pour s’en préserver. Et pour cela, il faut étudier sérieusement sous la direction d’une guidance éclairée et ne commencer l’expérience qu’en ayant acquis toutes les références exigées.

Avant le ciel, la terre

L’oiseau, avant de s’envoler, repose toujours sur la terre de son nid. Il doit en être de même pour l’aspirant aux grands voyages dans l’espace infini du corps et de l’esprit unis par le qi gong transmetteur d’énergies. L’ancrage dans la réalité temporelle doit s’accomplir avant de pouvoir s’ouvrir à l’immensité. Le qi gong sibérien enseigne une prise de position équilibrée entre la terre corporelle et le ciel de l’esprit reliés aux éléments naturels de l’univers. Les exercices suivants permettent à tous les débutants de commencer la pratique sur les bonnes et justes bases. Un dernier entraînement favorise l’entrée vers une progression supérieure. Bel engagement à tous dans la pratique authentique de la vitalité.

Se placer, se détendre et se régénérer 

Vous qui êtes fidèle à cette rubrique, vous connaissez à présent parfaitement la manière de vous positionner extérieurement (placement du corps) et intérieurement (disposition mentale). En vous tenant debout au milieu de l’espace sans limites quel que soit l’environnement apparent, ouvrez vos pieds de la largeur de vos épaules, leurs pointes légèrement tournées vers l’intérieur et gardez les genoux souples, les épaules relâchées et les bras alignés le long du corps. La tête est droite sans tension dans la nuque et dans le cou. Respirez calmement en posant le regard au loin. Vos yeux ne fixent rien de précis et votre regard plonge en face de vous sans prêter attention à quoi que ce soit. Ainsi placé, détendez tous les muscles et principalement ceux du ventre, du périnée et des fessiers. Respirez. Cette position de départ doit être conservée dans votre mémoire telle qu’elle est indiquée car vous y reviendrez à chaque retour de position initiale.

Lire :

*

Qi gong sibérien
La face cachée du chi-kung 
par Marina et Victor Zalojnov
ux éditions Éveil Santé.
2004, épuisé,
réédité en 2019. 25 €.
E-book 16,99 €.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Et si vous manquiez de vitamine D ?
Mon cahier de tisanes