Faites vous-même vos pâtes fraîches...

... et votre séchoir à pâtes
Rubrique

Bon, alors, il est temps de se mettre à table ! Comme je suis une grande gourmande, on va voir ensemble comment faire des pâtes fraîches maison, comment les colorer et je vous expliquerai, en prime, comment se fabriquer un séchoir à pâtes ! 

Ingrédients

- 1 œuf/personne
- 100 g de farine/personne

Pour mes ami.es vegan.es, on remplacera les œufs par de l'eau ou du jus de légumes (un œuf = 50 à 75 ml de liquide).

Un détail, la farine utilisée est une farine de blé dur. Celle de nos placards est une farine de blé tendre, elle est efficace, mais la semoule de blé dur donnera une pâte plus lisse, plus facile à travailler et plus facile à faire sécher. Cependant, si vous n'avez que celle de vos placards, n'hésitez pas. 

Je n'ai jamais essayé, mais si vous êtes allergique au gluten, vous pouvez faire des pâtes fraîches avec des farines de riz et/ou de sarrasin, il existe de nombreux sites internet sur lesquels vous trouverez des recettes. 

Matériel

- Saladier
- Rouleau à pâtisserie + couteau aiguisé ou machine à pâtes (laminoir). 

La machine à pâtes (le laminoir)

*

Alors, franchement, le top, c'est d'avoir une machine à pâtes, les pros l'appellent le laminoir. Quand on aime les pâtes de toutes sortes et qu'on en mange régulièrement, cet outil devient vraiment indispensable. Peu cher, entre 15 et 20 €, le laminoir premier prix est parfait, il est manuel, en inox et ne prend pas beaucoup de place dans nos placards. 

Pourquoi investir ? Parce qu'il va nous aider à bien étaler notre pâte et à l'affiner pour avoir la même épaisseur partout, ce qui est beaucoup moins évident avec un rouleau à pâtisserie. Sans laminoir, c'est faisable, mais plus laborieux et beaucoup plus long. 

Et en plus, les enfants adôôôrent utiliser le laminoir, c'est super simple, facile et rigolo, au moins les 10 premières minutes… 

Il faut en moyenne un petit quart d'heure pour préparer des pâtes fraîches (pour 4 personnes) et c'est le temps qu'il faut à l'eau pour bouillir. 

De manière générale, le laminoir manuel : 

✓ est en inox, il fait 15 ou 18 cm de large, se fixe sur la table ou le plan de travail avec une pince,

✓ il a 7 niveaux d'abaisses (épaisseur de pâte aplatie) selon la forme des pâtes choisies :

• 0 = 4,8 mm
• 1/2 = 3,7 mm/3,1 mm – bigoli (tubes longs et épais) 
• 3/4 = 2,4 mm/1,8 mm – spaghetti, linguine (spaghetti plat)...
• 5 = 1,5 mm – vermicelle
• 6/7 = 1 mm/0,8 mm – ravioli, mezzaluna et tortellini (farcis comme les raviolis mais de forme différente), fettucine (comme les tagliatelles), lasagne, tagliatelle, mafaldine (bords dentelés), trenette (comme les linguine, mais de section carrée), farfalle (papillons), pappardelle (plus larges que les tagliatelles), capellini (plus fins que les spaghettis).

✓ 3 largeurs de découpe :

• 2 mm = linguine, spaghetti, vermicelle, bigoli, linguine, trenette, mafaldine
• 6 mm = fettucine, tagliatelle
• 150 mm = lasagne, ravioli, mezzaluna, tortellini, pappardelle.

Et on peut aussi ajouter des accessoires pour faire les pâtes farcies (ravioli, mezzaluna, tortellini…).

Marche à suivre

Faire la pâte à pâtes

⇒ Mettre la quantité nécessaire de farine dans le saladier : 100 g/personne.

⇒ Casser un ou plusieurs œufs selon le nombre de personnes : 1 œuf/personne. 

Pour faire des pâtes en couleur, je vous donne la recette plus loin. 

⇒ Bien mélanger et mettre en boule.

Rien ne vous empêche d'ajouter un peu d'ail des ours, ou de l'ail écrasé, ou du curry... bref, tout ce qui peut donner un peu de peps à vos pâtes.

Utiliser le laminoir

⇒ Fariner la table ou le plan de travail et y fixer le laminoir à l'aide de la pince – garder le pot de farine à proximité.

⇒ Prélever une petite poignée de pâte, l'aplatir un peu et la fariner. 

⇒ Mettre le laminoir sur niveau 1 et passer la pâte entre les rouleaux à l'aide de la manivelle.

*

⇒ Reprendre le morceau de pâte et la plier sur elle-même en trois – comme pour une pâte feuilletée.

⇒ La repasser dans le niveau 1 encore une fois.

⇒ Mettre le laminoir sur le niveau 2 et passer la pâte entre les rouleaux. Repasser encore une fois.

⇒ Faire la même chose jusqu'au niveau souhaité en repassant toujours deux fois la pâte dans chaque niveau. On peut voir qu'à chaque fois la pâte s'allonge. La fariner au besoin.

⇒ Mettre la feuille de pâte dans la grille de découpe du laminoir que vous aurez choisie.

Utiliser le rouleau à pâtisserie

⇒ Fariner la table ou le plan de travail – garder le pot de farine à proximité.

⇒ Prélever une petite poignée de pâte, l'aplatir un peu et la fariner. 

⇒ Passer le rouleau sur la pâte de manière à obtenir une pâte d'à peu près 0,5 cm d'épaisseur. 

⇒ La plier sur elle-même en trois – comme pour une pâte feuilletée, 

⇒ et recommencer à l'aplatir avec le rouleau.

⇒ Fariner de temps en temps le plan de travail, la pâte et le rouleau.  

⇒ Continuer jusqu'à obtenir l'épaisseur souhaitée.

⇒ Découper la pâte à la forme désirée (ravioli, lasagne, pappardelle, tagliatelle, ou formes libres à inventer...).

*

Recette des pâtes colorées

Pour 3 personnes :

- 300 g de farine
- 1 œuf 
- 1 c. à soupe d'huile d'olive

Si vous ne mangez pas d'œuf, le remplacer par 50 à 75 ml d'eau ou de jus de légumes

+ au choix :

- 100 ml de purée d'épinard / ou 100 ml d'eau + 2 c. à soupe de spiruline – vert à vert foncé 
- 100 ml de jus de betterave rouge – rose
- 100 ml d'eau + 2 c. à soupe de purée de tomate – orange
- 100 ml d'eau + 2 c. à café de curcuma – jaune
- 100 ml d'eau + 2 c. à café d'encre de seiche – noir

⇒ Mettre 300 g de farine dans un saladier. 

⇒ Casser l'œuf sur la farine et ajouter les ingrédients de la couleur choisie. 

⇒ Bien mélanger en incorporant tous les ingrédients.

⇒ Une fois bien mélangés, fariner le plan de travail et y pétrir la pâte au moins 10 mn jusqu'à ce qu'elle ne colle plus aux doigts, bien lisse et bien élastique, si besoin rajouter de la farine. 

⇒ Mettre la pâte de côté dans le saladier et recouvrir d'un torchon pour éviter qu'elle ne se dessèche trop vite.

⇒ Reprendre la marche à suivre expliquée plus haut (avec le laminoir ou le rouleau à pâtisserie).

Si vous avez l'âme artistique, vous pouvez aussi transformer vos pâtes en œuvres d'art (voir les raviolis mezzaluna – demi-lunes – rayés sur la photo page 50) : 

⇒ vous prenez une lasagne et vous posez par-dessus des tagliatelles de différentes couleurs, puis vous repassez le tout dans le laminoir ou sous le rouleau à pâtisserie pour "encastrer" les tagliatelles dans la lasagne.

*

C'est plus long, mais comme j'avais préparé des pâtes de plusieurs couleurs, je n'ai pas pu m'en empêcher !

Le séchoir à pâtes

Il est préférable de faire un peu sécher les pâtes fraîches afin qu'elles se tiennent mieux à la cuisson, une petite vingtaine de minutes suffit.

Le séchoir permet de faire sécher les premières pâtes afin de pouvoir continuer à faire les autres sans risque de les voir se coller entre elles. Même farinées, elles peuvent encore coller.

Ça permet aussi d'en faire sécher un stock pour quelques semaines, voire quelques mois. Mais dans ce cas, on évite de mettre des œufs, on les fait juste à l'eau et à la farine de blé dur pour une meilleure conservation. Si vous trouvez que les œufs sont indispensables, ajoutez un jaune dans le plat après la cuisson. 

*

Pourquoi un séchoir à pâtes ?

Avant, je faisais sécher mes pâtes sur un manche à balai dédié à ça… Grand, encombrant, donc pas facile à ranger. Quand je me suis penchée sur la question, je me suis dessiné un truc facile à faire, pratique et surtout facile à ranger. En jetant un œil sur le net, j'ai été surprise de voir qu'il en existait déjà et franchement, ou c'était cher, ou c'était fabriqué avec des matériaux pas top pour la planète. Alors que ce genre de truc est simple à réaliser soi-même. Je vous montre...

J'ai imaginé un modèle assez peu orthodoxe, comme un arbre avec des tiges de différentes longueurs et différentes orientations afin de faire sécher un maximum de pâtes les unes au-dessus des autres sans qu'elles se touchent.

Matières premières

Comme le plastique, c'est pas automatique et que j'aime le bois : 

- une tige de bois rond de 2 m de long et de 9 mm de diamètre – BO – sert de tiges sur lesquelles les pâtes pendent pour sécher

- un barreau de bois de 70 cm de long et de 2,5 ou 3 cm de diamètre – BA – sert d'axe aux tiges

- une planche de bois d'environ 15 cm x 20 cm (la mienne fait 17 x 20 cm) – P – sert de socle à l'axe des tiges

- une vis de 50 mm x 5 mm.

Matériel

- une perceuse/visseuse

- 1 mèche de diamètre 5 mm – M5 

- 1 mèche de diamètre 10 mm – M10 

- 1 mèche du diamètre de la tête de vis – MV 

- toile émeri pour poncer – celle que vous avez dans vos tiroirs.

Marche à suivre

Poncer tout le bois pour que ce soit bien lisse partout. Si c'est du bois de récup', passer du temps sur le ponçage permet de le débarrasser de ses impuretés et des saletés qui ont pu se poser dessus. C'est pour un usage alimentaire et donc ça doit être nickel. 

Avec la toile émeri, casser aussi les arêtes sur le dessus de la planche P, oui, oui, ça fait plus de boulot, mais ce sera plus joli.

⇒ Prendre la planche P et trouver son milieu. Pour cela, poser une règle d'angle à angle et faire un petit tracé au milieu. Faire la même chose sur l'autre diagonale. On obtient le milieu – photo 1.

*

⇒ Percer avec la mèche de 5 mm sur le tracé du milieu de la planche P – photo 2.

*

⇒ Sous le socle, sur ce même trou, percer avec la mèche MV sur quelques millimètres, ça va nous permettre de créer une petite encoche dans le trou déjà percé afin que la tête de vis ne ressorte pas du socle – photo 3, et ne rende le tout bancal.

*

⇒ Découper la tige BO en plusieurs tronçons = 25 cm + 30 cm + 40 cm + 50 cm + 55 cm. Poncer les extrémités et casser leurs arêtes, toujours avec la toile émeri. 

On obtient 5 tiges de différentes longueurs.

⇒ Marquer sur le barreau BA les emplacements des 5 tiges, équitablement répartis sur la longueur et avec des orientations différentes.

⇒ Avec la mèche de diamètre 10 – M10, percer les 5 trous aux emplacements prévus – photo 4. 

*

⇒ Faire un peu jouer la mèche afin d'agrandir un peu les trous – photo 5, ça permettra de pouvoir démonter plus facilement les tiges au moment du rangement (avec une mèche plus grosse, les tiges bougeraient trop sur l'axe BA et le tout serait moins stable).

*

⇒ Insérer la vis dans le socle par le dessous – photo 6.

*

⇒ Avec la mèche de diamètre 5 – M5, faire un trou dans une des extrémités de l'axe BA – photo 7.

*

⇒ Poser l'axe sur le socle, visser la vis dans le trou de l'axe et insérer les tiges.

⇒ Montage terminé ! – photo 8.

*

Pour le démonter, il suffit de retirer les tiges et la vis, si besoin. Moi, je ne dévisse pas, je le pose en travers dans mon placard, avec le laminoir et ses accessoires à côté.

Voilà, j'espère vous avoir donné envie de manger des pâtes fraîches. Vous verrez, c'est super ludique et super bon !

Si vous avez des questions sur les pâtes ou sur le séchoir, c'est par là : lateliereconaturel.net ou ici : Les secrets de l'Alchimiste à la boutique en live

Passez de douces et belles Fêtes en compagnie de vos proches, on se revoit l'année prochaine.

Bien chaleureusement, 

Moune

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de beauté naturelle
Plantes Sauvages Comestibles
L'Alimentation santé en pratique
Ma Bible des aliments remèdes