Sommeil vos nuits sont précieuses

Remettez les pendules à l'heure !
Rubrique

Depuis un an et l'arrivée du célèbre virus, l'anxiété et les insomnies ont gagné du terrain et notre pays... Sortez de la morosité et retrouvez un sommeil de qualité.

En 30 ans, les Français ont perdu, en moyenne, une heure de sommeil par nuit. Généralement, et même si nous sommes tous différents, il nous faut, en moyenne, 7 heures pour « récupérer » convenablement. Or, selon une enquête menée conjointement par la mutuelle MGEN et l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), la moyenne est aujourd’hui à 6 h 41. C’est trop peu pour vivre des journées en bonne santé physique et intellectuelle… Les enfants manquent aussi de sommeil, stimulés par les écrans et la lumière bleue qu’ils fixent à longueur de journée ou presque, qui plus est depuis le confinement. 24 % des enfants de 11 ans disent qu’ils sont fatigués le matin, et 34 % à 15 ans… Rien d’étonnant quand on sait qu’ils ne quittent leurs écrans qu’au moment d’éteindre la lumière, quand ce n’est pas au moment où le sommeil finit par les rattraper.

Rompre le cercle vicieux

Aujourd’hui, des études nombreuses sont venues confirmer scientifiquement à quel point le sommeil était essentiel à la bonne santé. Ne pas dormir suffisamment perturbe les sécrétions hormonales et malmène le système cardio-vasculaire, augmente le risque de développer une hypertension, un diabète, de grossir… Et de déprimer. Par ailleurs, moins bien l’on dort, plus on déprime, et plus on déprime, moins on dort bien. Il faut donc rompre le cercle vicieux sans attendre.

De bonnes habitudes

Outre de grandes promenades dans la journée dès que vous le pouvez et quand la législation le permet (mais tout de même, espérons que les mesures sanitaires nous laissent respirer le bon air…), pour vous oxygéner et chasser le stress, adoptez de bonnes habitudes :

⇒ Essayez de vous coucher à des heures régulières, pour « caler » votre horloge biologique.

⇒ Ne chauffez pas trop votre chambre : 18 °C, c’est parfait.

⇒ Évitez les écrans avant d’aller au lit et surtout une fois au lit.

⇒ Ne vous couchez pas dès la fin du dîner.

⇒ Limitez les excitants le soir, mais aussi dans la journée : café et thé.

⇒ Attention aussi à l’alcool qui, s’il a un effet initialement soporifique, dérègle le sommeil et peut être la cause de réveils multiples et de sommeil non réparateur.

⇒ Dormez dans l’obscurité : l’exposition à la lumière durant le temps de sommeil a des effets néfastes sur le métabolisme (et augmenterait le risque de diabète de type 2).

⇒ Si vous n’arrivez pas à vous endormir, apprenez à respirer lentement et en rythme, en évacuant bien l’air de vos poumons, jusqu’au bout du souffle.

Des aides naturelles

En France métropolitaine, avec le confinement et la pandémie, la consommation de somnifères a explosé (5 à 8 % de plus lors du second confinement). Or, les somnifères, s’ils sont efficaces, présentent aussi des dangers d’accoutumance et leur consommation s’accompagne d’effets se­-
condaires indésirables. Mieux vaut donc opter pour des solutions naturelles, d’autant qu’elles sont souvent aussi efficaces, et vous pouvez en essayer plusieurs pour trouver celle qui vous convient le mieux :

La mélatonine

Une hormone sécrétée par la glande pinéale, autrement appelée épiphyse, une petite glande située sous le cerveau qui gère notre horloge interne. 

Un bain bien chaud

Un temps de méditation

Des plantes apaisantes 

Pour chaque type d'insomnie, des plantes peuvent donner de bons résultats :

• Pour les inquiets et les émotifs, le pavot de Californie (eschscholtzia).

• En cas de stress et d’anxiété, la valériane, la camomille ou le tilleul. 

• En cas de palpitations : la fleur d’aubépine.

• La mélisse si vous vous sentez lourd après les repas.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les aliments qui guérissent (Poche)
Cuisiner autrement en hiver
Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
L'Alimentation santé en pratique