Cannabis thérapeutique : on avance…

Rubrique

En France, il a fallu que la cour de justice de l’Union européenne se prononce pour que l’importation de CBD soit autorisée. Cette substance, extraite du cannabis, est connue pour ses vertus relaxantes (et non stupéfiantes). Pourtant, les importateurs de CBD ont été ennuyés jusqu’en novembre dernier, quand, invoquant la libre circulation des marchandises, la cour de justice européenne a conclu que la France ne pouvait pas interdire la vente de CBD « légalement produit dans un autre état membre » de l'Union européenne.

Aujourd’hui, un pas de plus est franchi. Fin mars en effet, une étude a été lancée pour évaluer les effets du cannabis médical (pas seulement du CBD, mais de l'extrait de plante entière). 3000 personnes ont été sélectionnées pour cette évaluation et seront suivies dans 200 centres de référence. Les patients choisis souffrent d'épilepsie (certaines formes), de douleurs neuropathiques, d'effets secondaires de la chimiothérapie, de sclérose en plaques ou sont en soins palliatifs. Ce remède ne leur est proposé que si les traitements habituellement prescrits n’ont pas donné les résultats escomptés.

En attendant les preuves de l’intérêt du cannabis, il semble normal de ne pas le prescrire en première intention. Sont exclus les patients atteints de maladies cardio-vasculaires ou de schizophrénie chez lesquels le THC (la molécule psychotrope du cannabis) peut amplifier les symptômes. Les patients participant à l'étude prendront le cannabis sous forme huileuse.

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Favoriser la biodiversité dans son jardin
Mon cahier de sorcière pour devenir immortel.le
Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Les aliments qui guérissent (Poche)