Trouver son Ikigaï

Pour une vie épanouissante et heureuse

Si vous n’éprouvez pas ou plus de joie dans votre vie, si votre travail n’est pas en accord avec vos convictions, si vous avez du mal à vous lever chaque matin…, ne serait-il pas temps de changer ? 
Partez à la recherche de votre raison d’être : votre ikigaï !

Ikigaï est un terme japonais qui signifie « raison d’être ». Ce concept nous vient de l’île d’Okinawa, connue pour la joie de vivre, la santé et la longévité de ses habitants. Le terme Ikigaï est composé de deux mots : « Iki » qui veut dire « vivre » et « gai », « raison ».  L’ikigaï est donc la « raison de vivre », ce qui nous donne l’énergie et l’enthousiasme d’entamer chaque journée, ce qui nous apporte joie de vivre et satisfaction, en un mot « ce qui nous procure du bonheur et nous épanouit » dans notre vie quotidienne. Il n’existe pas de terme équivalent en français. Nous pouvons parler de « vocation » mais le terme « ikigaï » va au-delà de la vocation, car il ne concerne pas uniquement la vie professionnelle, mais la vie en général. C’est une véritable philosophie de vie qui célèbre le bonheur de faire quelque chose qui apporte de la joie. 

Pour trouver son ikigaï, il faut d’abord le chercher et cela ne se fait pas en un jour, loin de là. C’est un long cheminement personnel. Il faut prendre le temps de se poser, de se regarder en face, d’analyser avec sincérité ce que l’on est et ce que l’on veut vraiment, de sonder les profondeurs de son être. Votre ikigaï est déjà au fond de vous et ne demande qu’à émerger, mais il faut lui donner les moyens de le faire.

Il faut pouvoir outrepasser ses craintes et oser sortir de sa zone de confort. Votre ikigaï pourra se révéler
spontanément à vous lorsque vous serez prêt.e ou peut-être pourrez-vous avoir besoin d’une aide extérieure pour le trouver.

Comment trouver son ikigaï ?

L’ikigaï se trouve à l’intersection entre les passions, les valeurs, les talents, les bénéfices. Pour le faire émerger, vous devez par conséquent vous poser sincèrement les bonnes questions. 

⇒ Tout d’abord, qu’est-ce que vous aimez faire ? Quelles sont les activités qui vous procurent un réel plaisir ?  Pensez à toutes celles qui vous apportent de la joie, dans lesquelles vous éprouvez de la satisfaction et du bien-être. Remémorez-vous vos rêves d’enfant, ceux que vous avez oubliés avec le temps… Sont-ils encore d’actualité ?

⇒ Mais, si la recherche de votre ikigaï vise un changement de carrière professionnelle, vous devez alors vous poser deux questions encore, plus terre à terre mais malheureusement nécessaires si vous souhaitez changer de voie : pour laquelle de ces activités pourriez-vous être rémunéré.e ? Et quel salaire pouvez-vous accepter pour ce travail ? Pour exercer un métier épanouissant et passionnant, vous êtes peut-être prêt.e à faire des sacrifices ? À gagner moins d’argent ? À déménager ? Vous seul.e le savez.
Projetez-vous, écoutez-vous, préparez-vous.

*

Et après ?

Une fois que vous aurez trouvé votre ikigaï, il vous faudra progressivement mettre en œuvre les changements nécessaires à sa mise en pratique.

Parfois, l’ikigaï implique de grands bouleversements, un changement de carrière, un déménagement... Projetez-vous dans le futur et avancez pas à pas, à votre rythme. N’essayez surtout pas d’aller trop vite. Chaque pas dans la bonne direction sera source de joie.

Lorsque vous aurez fait émerger votre ikigaï, que vous vous vous lèverez chaque matin avec le sourire, que vous rayonnerez de joie de vivre et la diffuserez autour de vous, n’oubliez pas que l’ikigaï se cultive tous les jours : restez dynamique, prenez plaisir en chaque chose, gardez l’esprit ouvert, faites toujours de votre mieux et profitez de l’instant présent ! 

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier pour brasser de la bière
Recettes gourmandes anti-cancer
Vos ordonnances naturelles
Mon cahier de confitures des 4 saisons