On a diagnostiqué une pancréatite à mon animal

Sous-diagnostiquée, mal connue du grand public, la pancréatite nécessite pourtant un régime particulier et une surveillance à vie.

L'inflammation du pancréas touche plus souvent les chiens obèses, ainsi que certaines races : épagneuls, cockers anglais, cavaliers King Charles, schnauzers miniatures, Yorkshire terriers, pour les chiens, et Siamois pour les chats. Chez ces derniers, la pancréatite s'associe volontiers à une atteinte du foie. Autant de raisons pour ne plus l'ignorer ! 

Le pancréas, un organe à double mission 

Le pancréas est un petit organe situé dans l’abdomen, à proximité de l’estomac et du foie : il communique avec la première partie de l’intestin grêle où il largue ses enzymes digestives (amylases, lipases et protéases) indispensables à la bonne digestion de l'amidon, des protéines et des graisses. C'est sa fonction exocrine. 

Il assume également une fonction de production de l'hormone insuline, indispensable au contrôle du taux de sucre dans le sang. C'est sa fonction endocrine. Avec cette double mission, le pancréas est surtout un organe indispensable, qui gagne à être mieux connu ! Chiens et chats peuvent être touchés par une pancréatite, c'est-à-dire une inflammation de cet organe : la forme aiguë touche plus souvent les chiens, et la forme chronique, les chats. Lorsqu'elle évolue pendant des années sans aucune prise en charge (pancréatite chronique) faute de diagnostic, la pancréatite expose à un risque accru de diabète et de lésions hépatiques.  

La pancréatite aiguë peut engager le pronostic vital 

En cas d'inflammation aiguë de l’organe (pancréatite aiguë), les enzymes digestives sont relâchées dans la cavité abdominale plutôt que dans le tube digestif et se retournent contre le pancréas (autodigestion). 

Les chiens victimes affichent plutôt une fièvre élevée alors que les chats touchés présentent une hypothermie. 

Il n'y a pas de temps à perdre : il faut hospitaliser le petit malade en clinique vétérinaire. En effet, l'urgence est de le réhydrater par perfusion, de soulager sa douleur et l'inflammation, de contrôler ses vomissements et de le réalimenter. 

La pancréatite chronique peut évoluer discrètement 

Parfois, l'animal fait une crise de pancréatite aiguë unique et l'on n'entendra plus jamais parler de son pancréas. 

Un chien peut également avoir tendance à maigrir en dépit d'un appétit accru. Un chat peut aussi maigrir, avoir peu d'appétit, être particulièrement léthargique. 

Au moindre doute, le vétérinaire réalise un dosage des enzymes pancréatiques dans le sang, une échographie du pancréas et des organes voisins, éventuellement un scanner abdominal, etc.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Découvrez nos livres santé

Les savoureuses d'Anaïs Dufourneau
Bien manger sans cuisiner
Mon cahier de Sylvothérapie
Mon manuel de sorcière