Noix noires

Rubrique

« J'ai un souci de noix. Lors de la dernière récolte, il y avait quelques enveloppes noires que j'ai jetées. Après séchage, j'ai ouvert des noix, et de nombreux cerneaux étaient bruns. Ce n'est pas très appétissant. Que faire ?
Y a-t-il un traitement naturel ? »

Gérard E. de Moselle 

Cher lecteur,

À partir de la description que vous faites, je pense que vos noix sont victimes de la mouche du brou du noyer. En effet, j’élimine l’hypothèse de l’anthracnose puisque vous n’évoquez pas de taches sur les feuilles qui s’étendent ensuite aux fruits. Sachez que dans votre région, la mouche du brou de noyer est présente et inquiète les professionnels. Il est donc important que tous les jardiniers contribuent à réduire les populations. Pour lutter contre ce parasite, les principales stratégies se résument à :

piéger les adultes dès qu’ils commencent à éclore à partir des pupes situées dans le sol entre début juillet et courant septembre selon les climats. Les pièges jaunes englués sont adaptés, on les trouve dans le commerce. Vous pouvez aussi fabriquer vous-même vos pièges*

éliminer toutes les noix présentant des symptômes car elles abritent des œufs ou des larves qui donneront d’autres générations de mouches, parfois après deux ans de stockage dans le sol griffer régulièrement le sol pour exposer les larves au froid, au chaud, à la sécheresse et en détruire un maximum

Petite information supplémentaire sur la mouche du brou du noyer : petite (6-8 mm), elle est caractérisée par 3 bandes noires sur les ailes et un point jaune sur le bas du thorax. L'éclosion des pupes présentes dans le sol commence environ 3 semaines après la ponte dans les noix. Les larves vont se développer en consommant le brou puis elles vont tomber seules ou avec la noix et s’enfouir sous quelques centimètres de terre pour se transformer et passer un ou deux hivers en attendant l’été propice à l’envol et la reproduction. 

J’espère avoir répondu à votre question, merci de votre confiance et belle récolte 2021.

Angela David 

*La fabrication du piège :

Prenez une bouteille plastique sans bouchon, coupez le haut pour en faire un entonnoir à emboîter ensuite dans la partie basse de la bouteille, percez deux ou quatre trous afin de passer une corde pour la suspendre. Ou bien utilisez un bocal en verre, sur lequel vous posez un filtre à café (voir photo). Au fond de la bouteille ou du bocal, versez de l’eau très sucrée avec une pointe de sel pour attirer plus spécifiquement les mouches (diptères). Ajoutez de la couleur jaune : laissez flotter à la surface de l'eau un morceau de plastique jaune ou une rondelle de citron et, pour plus de sécurité, déposez dessus de la glu (elle s'achète en jardinerie). 

Attention : les pièges ne doivent être posés que pendant le temps de vol des insectes adultes que l'on veut piéger ! Pour la mouche du brou, le pic de vol a lieu à partir du 20 août environ, avec bien entendu des variations en fonction de la météo (la chaleur avance la période de vol), il faut placer des pièges de mi-juillet au 5-6 septembre environ. 

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Et si vous faisiez tout vous-même?
Cuisiner autrement en automne
Mon cahier de lithothérapie
Quelle contraception choisir ?