De l’eau à l’hydrogène contre le covid

Rubrique

Parce qu’il a des effets antioxydants très marqués, l’hydrogène serait une piste pour aider les patients qui ont une forme « bénigne » de la maladie (ceux qui ne nécessitent pas d’hospitalisation) à se remettre plus rapidement. Une étude, appelée « Hydrocovid », se déroule actuellement, menée par le laboratoire TIMC de Grenoble, laboratoire public de recherche du CNRS en association avec l'Université Grenoble Alpes. Les chercheurs y travaillent sur les applications médicales de l’hydrogène. L’expérience consiste à évaluer l’intérêt clinique d’une cure d’eau enrichie en hydrogène chez des personnes de plus de 40 ans qui ont des signes cliniques évocateurs du covid-19 et dont le test PCR est positif. Les bénéfices visés sont une réduction de la fatigue, des sensations d’essoufflement et éviter l’aggravation de la maladie. Ce type d’eau hydrogénée, déjà étudiée pour ses extraordinaires propriétés antioxydantes, peut être produite directement chez soi, grâce à un générateur d’hydrogène ou avec une fontaine.

Découvrez nos livres santé

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Spasmophiles ? Libérez vos émotions !
Poids : en finir avec les régimes
Mon herbier de feuilles de forêts