Les travaux de février

Février, c’est la reprise ! Même si la température est douce, restez prudent. Il s’agit surtout de se tenir prêt en attendant que la terre se réchauffe.

E n février, c’est encore l’hiver, il est souvent hasardeux de se lancer dans les semis ou plantations, excepté pour quelques potagères ou dans certaines situations climatiques particulières. Ce sont les travaux d’entretien du jardin (paillage, ramassage des feuilles, protection contre le froid, fertilisation…), d’amélioration du sol et de surveillance des plantes qui sont les plus importants.

Au potager

 Commencez à broyer et enfouir les engrais verts ou les restes de culture sur les zones qui vont être cultivées d’ici 4 à 6 semaines.

 Incorporez par griffage le paillage présent sur la terre (ou du compost de fumier, ou du compost maison) que vous apporterez à raison de 2 kg/m². En complément, tous les deux ans, épandez un mélange de scories potassiques et de cendre de bois, en proportions équivalentes, à raison de 50 g/m².

 Si la méthode de culture vous convient, mettez en place vos buttes ou vos planches surélevées pendant que la terre est encore froide, cela perturbe moins l’activité de la faune. Ce mode de culture, surtout s’il est conduit sur plusieurs années, offre de nombreux avantages : un volume de terre meuble important, mieux drainé, abritant une faune plus active et se réchauffant plus vite, des récoltes plus échelonnées dans le temps, un travail plus confortable pour le jardinier. Les buttes ou les planches surélevées accueillent quasiment tous les légumes.

 Récoltez les derniers choux de Bruxelles et les poireaux, éventuellement de la mâche, de la chicorée et profi tez de vos endives.

 Plantez, sauf en sol humide, des variétés d’oignons et d’ail adaptées à la culture en hiver ; commencez les plantations d’échalotes et de topinambours.

 Semez en pleine terre, dans les zones à climat doux : fèves, pois, oignons, panais.

 Semez sous abri vers la mi-février des variétés hâtives de carottes, radis, laitues de printemps, choux…

 Faites germer vos plants de pommes de terre dans un endroit frais et lumineux. Attendez que la température du sol ait atteint 10 °C pour les planter et prévoyez une protection contre le froid (tunnel, fi lm plastique épais).

 Videz votre bac à compost pour récupérer, après tamisage, un terreau de qualité tout à fait adapté pour vos semis ou plantations de printemps. C’est une bonne façon de décompacter et d'aérer le tas, d’y introduire des matériaux moins humides (feuilles mortes, tiges sèches, paille…) et de relancer la fermentation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Mon grimoire de sorcière alchimiste
Mon cahier d'homéopathie
Ma victoire sur Parkinson
Recettes faciles à l’huile de coco...