Asthme : pas trop d’hygiène !

Rubrique

Chez les Amish, une communauté traditionnelle de l’Indiana, les enfants semblent protégés contre l’asthme alors que leurs « voisins » du Dakota du Sud, d’une autre communauté, les Huttérites, y sont particulièrement sujets. 5 % des enfants amish en âge d’être scolarisés ont de l’asthme, contre 21,3 % chez les enfants huttérites. Or, les deux communautés ont des habitudes de vie très proches, elles ont des ancêtres communs, un régime alimentaire similaire, les femmes nourrissent leurs enfants au sein, les familles n’ont pas d’animaux domestiques…
La grande différence entre les habitudes de vie des deux communautés se trouve dans l’utilisation d’outils de production modernes chez les Huttérites alors que les Amish font travailler les chevaux dans leurs champs et pour se déplacer. Du coup, les chevaux partagent leurs bactéries avec la maisonnée ! La poussière que respirent les enfants amish est chargée de bactéries qui aident leur système immunitaire à combattre l’asthme. L’étude souligne que les habitations des Amish « sont plus riches en productions microbiennes. Ni les maisons des Amish ni celles des Huttérites ne sont sales. Elles sont propres. Toutefois, les granges des Amish sont plus proches des maisons et les enfants courent à travers, souvent pieds nus, à longueur de temps. Il n’y a pas de saleté apparente dans les maisons Amish, mais c’est juste dans l’air, dans la poussière. »

Retour au sommaire de Rebelle-Santé n° 190

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de remèdes et recettes au Miel
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Bien manger sans cuisiner
Trucs et astuces de santé