Tisanes contre le stress

Rubrique

Qui n’a pas ressenti au cours de sa vie une sensation de stress devant une situation qui semblait lui échapper : passage d’un examen, surcroît de travail, conflits, licenciement, déménagement, mariage, séparation, adolescence, ménopause… un sentiment de malaise nous submerge alors, entraînant une réponse réflexe de l’organisme qui va lutter par différents moyens contre ce qui est pour lui un facteur d’agression.

Des réactions nerveuses et hormonales se mettent en place (le stress), provoquant des modifications physiologiques (transpiration, accélération du rythme cardiaque…) et psychologiques (insomnies, angoisse, peur…) chez la personne concernée. Avant de perdre tous vos moyens et d’être complètement épuisé, tentez de vous calmer avec ces quelques tisanes.

LE CALAMENT
Melissa calamintha ou Calamintha officinalis
Les sommités fleuries sont toniques et on les emploie en tant que stimulant intellectuel. Elles sont conseillées aux élèves en périodes d’examen et aux personnes éprouvant une faiblesse de la mémoire.
Infusion : faites bouillir un quart de litre d’eau que vous verserez sur une cuillerée à soupe de sommités fleuries. Couvrez, patientez un quart d’heure, filtrez et buvez une tasse après chaque repas.

LA VALÉRIANE
Valeriana officinalis
C’est la racine âgée d’au moins deux ans qui possède des propriétés curatives. Une de ses propriétés est d’atténuer l’irritabilité nerveuse, la fatigue, le surmenage intellectuel et les insomnies.
Infusion : versez 2 à 3 cuillerées à soupe de racines dans un litre d’eau bouillante. Laissez cuire deux à trois minutes puis infuser quinze minutes tout en couvrant. Filtrez et buvez-en deux tasses dans la journée.
Le goût des préparations est très amer, vous pouvez y ajouter quelques feuilles de verveine citronnelle et sucrer avec un miel de lavande.
Il faudra se contenter d’une cure d’une semaine d’affilée pour éviter tout risque de dépendance. Si vous constatez une somnolence, diminuez les doses.

LE HOUBLON
Humulus lupulus
Les fleurs mâles et femelles poussent sur des plants distincts et ce sont les fleurs femelles qui produisent les fruits, les strobiles, petits cônes aux écailles molles remplies de poudre jaune à la saveur amère, le lupulin. Elle agit directement au niveau du système nerveux et doit être prise en petite quantité pour lutter contre le stress, une posologie trop forte provoquant un état de somnolence. Les substances actives contenues dans les strobiles ont un effet calmant indéniable en cas d’irritabilité et d’insomnies dues à l’agitation nerveuse. Il faut néanmoins l’éviter dans les états dépressifs.
Infusion pour les stressés : portez à ébullition un litre d’eau. Versez sur 10 à 15 g de cônes, couvrez et laissez infuser dix minutes. Filtrez, sucrez avec du miel de lavande et buvez deux à trois tasses par jour entre les repas.

RECOMMANDATIONS
Les dosages sont prévus pour des adultes ou des enfants de plus de douze ans. De sept à douze ans, divisez les doses par deux, et pour les enfants de moins de sept ans, par quatre. Pas de tisanes pour les moins d’un an.
Les femmes enceintes doivent faire preuve de prudence, surtout dans les trois premiers mois. Il vaut mieux consulter son médecin.
Ne jamais dépasser les doses prescrites, ni la durée d’une cure de vingt et un jours (certaines plantes doivent être prises sur un temps très court).
Si vous prenez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin (risque d’interaction).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ma Bible des aliments remèdes
Bien manger sans cuisiner
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent
Chimiofolies