Bobos de l’été : des remèdes à faire soi-même

Rubrique

Des soins naturels et efficaces, des petits baumes à avoir toujours sous la main avec rien que des bonnes choses dedans, puisque c’est vous qui allez les fabriquer ! Les aoûtiens seront privilégiés, ils pourront les essayer dès cet été (parce que les macérâts, ça doit... macérer).

LE SOLEIL
Bah oui, c’est trop chouette, le soleil… sauf quand on ressemble à une écrevisse cuite au bout de la première journée !

Quelques petits conseils précautionneux d’abord !
> Pas d’exposition aux heures de pointe du soleil.
> Tee-shirt, chapeau, lunettes et crème solaire à indice élevé pour les petits trolls. Pensez aussi aux chaussures sur les rochers : les coupures sont longues à cicatriser sous les pieds !
> Buvez beaucoup d’eau, même sans soif. Quand la soif est là, c’est qu’on est déjà bien déshydraté !
> Prévoyez un parasol, ça fait peut-être mémère, mais mieux vaut être mémère que momort !
> N’oubliez pas votre bouteille d’eau partout où vous allez, balade, plage, voiture…

MACÉRAT DE CAROTTE
Avant de partir, on devrait déjà préparer sa peau qui est restée cachée tout l’hiver. Si on a la chance d’avoir des carottes pas loin, il faut se faire un macérât de carotte et s’en badigeonner au moins 15 jours-3 semaines avant le départ !
> Couper les carottes en rondelles et les faire sécher. Bah oui, parce qu’un macérât moisi ne sert pas à grand-chose, si ce n’est à avoir des haut-le-cœur !
> Une fois sèches, mettre les rondelles dans un bocal.
> Couvrir d’huile d’olive ou mieux encore d’huile de sésame, qui a un pouvoir anti UV (attention, pas assez pour vous protéger du soleil !).
> Fermer et laisser macérer à la chaleur ou au soleil, mais sans soleil direct (couvrir d’un linge) pendant 3 semaines, en secouant tous les jours.
> Filtrer et remettre des rondelles sèches afin d’amplifier les propriétés de l’huile.
> Même macération que précédemment, mais pendant 1 ou 2 semaines seulement.
> Filtrer et mettre en bouteille opaque et fermée, conserver au frais et à l’abri de la lumière*.
Vous pouvez aussi l’utiliser en huile après-soleil, elle apaisera votre peau.
Nourrissez chaque jour votre peau un peu plus qu’à l’accoutumée, cela la rendra plus souple en attendant le soleil et elle souffrira moins pendant les expositions solaires.

APRÈS-SOLEIL ET COUPS DE SOLEIL
En soin : appliquez du miel ou du gel d’aloe vera ou du macérât de calendula (Calendula officinalis), de lavande (Lavandula angustifolia), de carotte (Daucus carota sativa), de consoude (Symphytum officinale) ou de plantain (Plantago lanceolata ou major), ou une huile végétale d’olive, si vous n’avez que celle-ci sous la main !

PIQÛRES DE MOUSTIQUES, PUCES, TAONS…
> L’effet de leurs piqûres est détruit par la chaleur, donc appliquez une compresse très chaude.
> Application d’un baume au calendula, ou de vinaigre de cidre pur, ou de jus de citron.

RÉPULSIFS
> Munissez-vous de plantes répulsives : tomates, géranium odorant, citronnelle... Écrasez-les et badigeonnez-vous avec leur « jus » si une attaque se fait sentir ! La douche vous débarrassera de l’odeur, pas de panique !

BLEUS, COUPS ET ECCHYMOSES
> Granules d’Arnica montana en 9 CH : 5 granules tout de suite et 4 à 5 fois au cours de la journée).
BAUME À L'ARNICA
- 1 cuillerée à café (cc) de macérât d’Arnica + ½ cc de cire d’abeille + ½ cc de beurre de karité (pour un baume moins dur !).
- Mettez dans un petit pot en verre stérilisé (avec couvercle) et faites fondre le tout au bain-marie, laissez refroidir et fermez.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes d'anniversaire pour petits poly-allergiques
Mon cahier d'homéopathie
Mais pourquoi personne ne nous le dit ? L'alimentation santé des ados.
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...