Compression du nerf d’Arnold

Rubrique

Nous avons reçu plusieurs témoignages :

Le grand remède homéopathique du nerf lésé est Hypericum perforatum. J’ai personnellement observé un soulagement rapide de la douleur dans un cas de zona et dans l’extraction "laborieuse" (par petits morceaux) d’une de mes dents de sagesse, opération qui dura une bonne demi-heure! Chaque fois, Hypericum en 4 CH (3 granules toutes les 2 heures) a été d’une grande efficacité.
Compte tenu de l’ancienneté du cas évoqué (voir Belle-Santé n° 95), une dilution plus élevée sera sans doute nécessaire : 7 ou 9 CH, voire plus, avec la posologie correspondante : 1 à 2 fois par semaine en 7 CH, 1 à 2 fois par quinzaine en 9 CH… Cela ne coûte pas grand-chose d’essayer!»

M. B. des Alpes-Maritimes

Ma mère (80 ans) est suivie par un rhumatologue qui lui fait de la mésothérapie pour son épaule et sa cheville. Dernièrement, et incidemment, elle lui a dit qu’elle avait une douleur dans un œil et que l’ophtalmologiste n’avait rien trouvé qui clochait. Il a aussitôt pensé au nerf d’Arnold et lui a fait quelques légères piqûres sur le côté du cou. Ça l’a bien soulagée».

Mme R. du Gard

J’ai, moi aussi, une compression du nerf d’Arnold (depuis 2 ans). Depuis 1 mois, je prends des ampoules buvables de Feldspath quadratique en 8 DH et cela me soulage bien (disponibles en pharmacie chez Boiron – 4,43 e la boîte de 30 ampoules)».

Mme C. du Var

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires qui guérissent
Mon cahier de beauté naturelle
Ordre et désordres
Mon cahier de yoga au quotidien