C’est décidé : je déconnecte !

Une semaine sans Internet
Rubrique

Smartphone, tablette, ordinateur... Internet est partout dans nos vies. À la maison, au boulot et même dans la rue, il suffit d’un clic pour se connecter au reste du monde. Internet nous a incontestablement facilité la vie et, bien utilisé, avec recul et sens critique, il nous ouvre des horizons quasi infinis mais, revers de la médaille, il devient difficile de s’en passer…

Comme pour la majorité d’entre vous, l’arrivée d’Internet a simplifié ma vie. Que ce soit dans mon travail ou dans ma vie quotidienne, c’est devenu un outil indispensable. Pourtant, si je devais me situer par rapport au net, je dirais que je l’utilise quotidiennement, mais raisonnablement. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, je ne chatte pas sur les forums, je ne fais pas de jeux en ligne et je ne me connecte presque jamais sur mon téléphone. Il y a un an encore, je n’avais même pas de smartphone. J’utilise essentiellement Internet pour consulter et envoyer des messages, me documenter, faire des recherches en ligne, des paiements, des achats…

Contrairement à ceux qui sont nés dans les années 2000, j’ai vécu longtemps sans ce merveilleux outil. Pourtant, malgré ma consommation raisonnée, je me suis rendu compte que, d’un clic à un autre, je devais passer en moyenne 1 heure, parfois 2 heures par jour sur le net. C’est peu comparé à une grande partie de la population (3 à 4 heures par jour en moyenne et parfois beaucoup plus chez les jeunes), mais, si l’on réfléchit en termes de semaines ou de mois, c’est déjà pas mal. Pour faire le point, j’ai donc décidé de tenter une petite expérience :

7 JOURS TOTALEMENT SANS INTERNET
J’ai choisi de faire ce test au cours d’une semaine comme les autres. En effet, déconnecter en vacances me semble beaucoup plus simple car, à cette occasion, nous brisons naturellement la routine. Je choisis cependant une semaine tranquille et je veille à régler préalablement les affaires urgentes. Allez, c’est parti !

CONCLUSION
On peut encore faire énormément de choses sans Internet, mais c’est néanmoins devenu un outil indispensable dans la vie professionnelle et quotidienne. À l’heure actuelle, nous sommes donc tous, dans une certaine mesure, dépendants d’Internet. Mais s’il est incontournable pour des actions ponctuelles comme la communication par mail, les opérations bancaires, la recherche de documentation, etc., il ne doit pas pour autant devenir une occupation à part entière. Passer des dimanches après-midi entiers à surfer sur le web nous prive de nombreuses activités bien plus enrichissantes : temps passé en famille, promenades dans la nature, lecture, jardinage, activités artistiques… Internet est extraordinaire lorsqu’il est pour nous un outil. Il devient un problème lorsqu’il devient une activité en elle-même : surfer pour surfer. Alors, si c’est votre cas, pourquoi ne pas décider de limiter le temps quotidien que vous passez sur le web ? Si votre situation ou votre travail le permet, établissez des créneaux horaires avec et sans Internet, par exemple. En vacances, éviter de consulter ses mails tous les jours est aussi un bon moyen de se sentir vraiment en vacances. Internet doit faciliter la vie, pas la gouverner !

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Ordre et désordres
Mon cahier d’Homéopathie personnalisée
Mon cahier de beauté naturelle
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent