Comment se protéger de la radioactivité ?

Rubrique

Que faire en cas de menace de contamination radioactive ?

Par Robert Masson.

Lors d’une alerte avec menace de contamination radioactive, deux cas de figure peuvent se présenter :
- Soit, éventualité peu probable étant donné l’équilibre des terreurs qui règne actuellement, une bombe atomique a été larguée et vous êtes dans un périmètre relativement loin de l’épicentre, vous êtes en vie.
- Soit il y a un accident de centrale nucléaire et un nuage radioactif va « semer » sa radioactivité sur toute la planète.

PREMIER CAS DE FIGURE : LA BOMBE ATOMIQUE
Que faire et que faut-il avoir prévu avant ?
> Essayer de rester calme
> Rester calfeutré chez soi en obstruant tous les orifices avec du papier collant (fenêtres, portes, etc.)
> S’entourer le plus possible de plantes vertes captant le gaz carbonique émis par vos poumons et rejetant de l’oxygène
> Faire provision de bouteilles d’eau minérale, de conserves en bocaux (légumes, viande, poisson), de pommes de terre, de céréales et légumes crus pouvant se conserver (carottes, céleris, betteraves, etc.)
> Ne pas utiliser l’eau du robinet pouvant être contaminée
> Prévoir un stock de bougies et d’allumettes
> Prévoir un poste de radio fonctionnant avec piles pour suivre les informations, l’évolution de la situation et les recommandations sanitaires
> Prévoir des couvertures si arrêt de chauffage
> Ne pas oublier les sacs poubelles pour les déchets
> Ajouter les conseils du 2e cas de figure.

DEUXIÈME CAS DE FIGURE : LE NUAGE RADIOACTIF PASSE AU-DESSUS DE VOUS
Que faire ?
> Ne pas boire l’eau du robinet pouvant être contaminée, boire des eaux en bouteille
> S’abstenir des aliments dont la croissance ou l’élaboration est rapide et de ce fait ayant concentré la radioactivité, à savoir :
- Les champignons
- Les salades vertes, les épinards et autres légumes feuilles
- Les laits frais ; si l’on tient à consommer du lait, prendre du lait en poudre fabriqué avant l’alerte radioactive
- Tout fromage fabriqué après l’alerte

> Prendre des comprimés de IODURE DE POTASSIUM 65 mg (pharmacie centrale des armées) deux comprimés au milieu du petit déjeuner, dosage pour adulte et enfant de plus de 12 ans ; pour les enfants de 36 mois à 12 ans :  un comprimé ; nourrisson de 1 à 36 mois : un demi-comprimé à dissoudre dans la boisson ; nourrisson de moins de 1 mois : un quart de comprimé à dissoudre dans le lait ou jus de légumes ou jus de fruit…
Il s’agit d’une PRISE UNIQUE d’iodure de potassium ; ce traitement doit être utilisé dès l’alerte donnée ; si ce traitement est utilisé avant la propagation du nuage, la protection du cancer de la thyroïde est de 90 % et plus, elle chute à 80 % deux heures après le passage du nuage et à 40 % si le traitement est pris 8 heures après le passage du nuage.
MAIS ATTENTION : CE TRAITEMENT EST UNIQUEMENT DU RESSORT DU MEDECIN OU DU PHARMACIEN !
Ce traitement agit en saturant d’iode la thyroïde qui, ainsi « gorgée », ne fixera pas l’iode radioactif générateur du cancer de la glande.

Malheureusement, ce traitement qui nous protège de l’iode 131 ne nous protège aucunement des autres éléments radioactifs, notamment du césium.
> Pour le césium et autres éléments radioactifs, nous penserons à l’ARGILE, car l’argile absorbe la radioactivité.Nous conseillerons, tant que durera l’alerte, de mélanger aux aliments, matin, midi et soir une demi à une cuillerée à café d’argile (illite ou kaolinite) qui, probablement, fixera et éliminera par voie fécale les éléments radioactifs de la nourriture.

LE GINKGO BILOBA, lors des bombes atomiques lâchées sur le Japon, semble être l’arbre qui a résisté le mieux à la radioactivité ; on peut penser qu’il contient des facteurs protecteurs vis-à-vis de la radioactivité ; nous n’avons pas de preuves absolues, mais étant donné son innocuité, il n’y a aucune raison de ne pas l’utiliser.
> On prendra à jeun chaque jour une ampoule de GINKGO (Superdiet) dans un verre d’eau.

Les mardis et jeudis dans la matinée :
> 6 granules de RADIUM BROMATUM 9CH+15CH+30CH/aa QSP UN TUBE DE GRANULES.

Et, par prudence, le dimanche :
> Une dose de CADMIUM SULF. 15 CH
Cette dose améliore l’état général si l’on a subi une irradiation volontaire (traitement) ou involontaire (cas du nuage vecteur de radioactivité).
Si les stocks de comprimés IODURE DE POTASSIUM sont épuisés en pharmacie, prendre (sans prétendre à la même efficacité) des remèdes apportant de l’IODE.
Par exemple (dose adulte) :
> Avant les 3 repas : 1 cuillerée à café FUCUS plantes fraîches (SND) dans un verre d’eau (adaptez les doses pour un enfant).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de gemmothérapie
Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Ma bible de l'homéopathie
Grossesse et allaitement sans soucis