Dans son armoire à pharmacie, il y a…

Sans jouer aux apprentis sorciers, avoir à domicile de quoi traiter des petites urgences et maux courants, est bien pratique.

Les médicaments pour humains et animaux ne sont pas interchangeables, pas plus que les médicaments pour chiens et pour chats. C’est pourquoi, si vous lui concoctez une armoire à pharmacie, ce doit être avec des produits destinés à son espèce. Et par principe, lorsqu’il s’agit d’un chiot ou d’un animal âgé ou souffrant d’une maladie chronique, mieux vaut consulter d’emblée. Idem chez un chien sans problème de santé connu mais qui présente des signes de gravité – fièvre supérieure à 39 °C, prostration ou agitation inhabituelle, etc. – ou s’il n’y a pas d’amélioration sous 48 heures ou enfin, si des signes d’aggravation apparaissent entre temps.

L’astuce Rebelle-Santé

  • Les médicaments doivent être stockés dans un endroit ni trop humide, ni trop chaud et non exposé à la lumière.
  • Retirez au moins une fois par an, les médicaments périmés et les comprimés qui ont viré de couleur ou de forme.
  • Les collyres ophtalmiques ne se conservent pas plus de 15 jours une fois ouverts (30 jours pour les pommades ophtalmiques).
  • Il en est de même pour les traitements en poudre, qui ne se gardent guère au-delà de 2 semaines, une fois mélangés à de l’eau.
  • Pour tous les autres (flacons, pommade dermatologique, etc.), comptez environ six mois s’ils sont correctement rebouchés après usage.

Retour au sommaire du Hors Série n° 16

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science
Problèmes circulatoires : les prescriptions du Dr Valnet
Et si vous manquiez de vitamine D ?
Mon cahier de tisanes