En mai, bichonnez votre jardin !

Pour bien commencer la saison de jardinage, définissez des priorités : désherbage, protection sanitaire, arrosage. Semis ou plantations attendront un peu, rattrapage rapide garanti dès que le thermomètre grimpe !

Le désherbage avant tout

> Binage régulier, paillage systématique, plantes couvrantes, pas de montée en graines des indésirables, épandage de purin d’ortie, voici pour les pratiques courantes.
> Autres solutions : les huiles essentielles de basilic et de citrus, ou les herbicides à base d’huile végétale (type Topgun ou Interceptor) ; attention, ces produits sont naturels et écologiques, mais non sélectifs (1) et ils peuvent polluer les nappes s’ils sont utilisés en grande quantité dans des sols filtrants ou pauvres en matières organiques.
> Et si une espèce précise vous envahit, faites une macération à partir de quelques plants de cette espèce, et utilisez-la comme désherbant pour les éliminer. Ça marche !

La protection sanitaire

C'est une priorité à gérer globalement.
> Contre les maladies, adoptez une attitude préventive : dispersion des plantes d’une même espèce (pour ralentir la « contagion »), associations bénéfiques entre plantes, pulvérisation de stimulateurs de défenses (prêle contre les maladies fongiques), apports modérés d’azote, respect de la rotation. Utilisez des purins de plantes (tanaisie et sauge officinale) en pulvérisation diluée à 10 % en cas d’installation du champignon ; pensez aussi aux huiles essentielles.
> Contre la faune : les auxiliaires, le piégeage sur un laps de temps court et ciblé, l’utilisation de purins, décoction ou plantes répulsives.
> Contre les pucerons : pulvérisez un macérât non dilué de feuilles de sureau, ça marche aussi contre les altises.
> Contre les limaces : l’extrait fermenté de feuilles et tiges de la rue officinale dilué à 20 % permet de lutter contre les limaces parfois très gourmandes.

L’arrosage

Jouez toujours la carte de l’économie, l’eau est une ressource indispensable et précieuse.
> Facilitez l’enracinement en profondeur, paillez pour limiter l’évaporation du sol, choisissez plutôt des plantes et des périodes de culture adaptées au climat habituel.

Au potager

Semez à l’abri : choux (brocoli, chou-rave, chou-fleur), thym, céleri-branche, céleri-rave, rutabaga, chicorées…
Semez en pleine terre : blette, cardon, carotte, épinard, laitue d’été et d’automne, navet, oseille, panais, pissenlit, persil, pois, potiron, radis, tétragone. Pour les melons, concombres, cornichons, courges, haricots, il est prudent de prévoir un tunnel mobile, un voile ou des cloches en cas de coup de froid.
Plantez : choux, laitues, poireau, pomme de terre, scaroles, frisées et enfin, vers la mi-mai, basilic, poivron, tomate et aubergine avec une bonne exposition.
Utilisez des plants greffés, non pas tant pour leur productivité supérieure, mais surtout pour leur résistance aux maladies ou parasites ; c’est une alternative aux traitements. Pour réduire les dégâts de nématodes sur aubergines, achetez des plants greffés résistants. Contre la verticilliose des aubergines (dessèchement brutal des feuilles par temps sec), greffez vous-même sur tomate « Marmande » ou « Cœur-de-bœuf ».
Buttez les pois, les artichauts et les pommes de terre.
Éclaircissez carottes, radis, panais, salades diverses.
Divisez la rhubarbe, la menthe, l’oseille, la ciboulette, l’estragon.
Mélangez fleurs et légumes pour faciliter la pollinisation. Laissez un coin de friche pour les espèces locales afin d’augmenter la diversité de la faune.
Limitez les apports en azote (sang séché, ortie, compost mûr), surtout si mai est chaud et humide, car une croissance très rapide fragilise les plantes.

Au verger

Éclaircissez les pêches en gardant environ un fruit tous les 10-12 cm de rameau.
Installez des pièges, pendant le vol des insectes parasites. Contre la mouche du cerisier, suspendez des plaques de plastique jaune engluées ; contre le ver du framboisier ou l’hoplocampe du prunier, utilisez des pièges englués blancs.
Luttez contre les pucerons à l’aide des auxiliaires : coccinelles, chrysopes, oiseaux… Attention cependant, si tous les pucerons disparaissent, vos auxiliaires vont être affamés. Donc, pas d’éradication, juste un contrôle des populations !
Traitez la vigne contre le mildiou et l’oïdium. Ne laissez pas ces champignons s’installer, utilisez de la bouillie bordelaise 12 g/litre + du soufre 10 g/litre et de la décoction de prêle. Intervenez le plus tôt possible.

Au jardin d'ornement

Profitez des floraisons, des effluves des lilas, des rosiers, du seringat, de la glycine et des couleurs de l’arbre de Judée, des pêchers et des cerisiers…
Entretenez les bulbes défleuris pour qu’ils se naturalisent : laissez-les en place, couvrez de terreau riche en surface et ne coupez les feuillages que lorsqu’ils sont jaunes et secs. Les bulbes sont alors en repos, vous pouvez les diviser.
Continuez les plantations de fleurs et les semis : cosmos, amarante, belle de jour, ancolie, digitale, rudbeckia, lin, tabac ornemental…
Pincez les annuelles pour favoriser la ramification et la floraison ; elles seront plus résistantes au vent, aux pluies fortes, aux pucerons. Faites de même avec les vivaces frêles ou peu ramifiées, vous aurez plus de fleurs.
Plantez les bulbes de l’été avec du compost mûr en quantité (1/2 seau par pied de dahlia, par exemple). À propos de dahlia, dès qu’ils ont 5-6 cm de haut, vous pouvez les éclaircir et repiquer ailleurs les pousses.
Apportez de l’azote avec modération (ortie, compost, sang séché…) et en début de croissance. D’une part, des apports plus tardifs risquent de limiter la floraison et, d’autre part, l’azote, en favorisant la croissance des feuilles et des tiges, augmente les risques de stress hydrique des plantes. En prévision d’un éventuel été sec, favorisez la sobriété de vos plantes.
Pulvérisez sur les rosiers une décoction de prêle tous les 15 jours – 3 semaines, en préventif contre les maladies fongiques (rouille, maladies des taches noires).
Surveillez les limaces, escargots et autres visiteurs gourmands.

(1) C’est-à-dire qu’ils détruisent toutes les plantes sur lesquelles on les pulvérise.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dans le bleu
Mon cahier de bien-être aux 4 saisons
Trucs et astuces de santé
Les huiles essentielles qui guérissent