Fabriquez vos baumes

Rubrique

Vous allez apprendre à réaliser des baumes contre le froid, mais aussi des baumes de soin qui vous serviront pour les bobos quotidiens, des baumes pour les cheveux, les pieds, les mains…

MATIÈRES PREMIERES
Cire d’abeille : c’est celle qu’on va utiliser, car c’est la plus courante et donc la moins chère et la plus facile à trouver,  mais sachez qu’il en existe d’autres tout aussi efficaces (cire de carnauba, cire de candelilla…). Elle va servir à durcir le baume, mais elle a aussi beaucoup de propriétés intéressantes : adoucissante, cicatrisante, émolliente, anti-inflammatoire, elle protège et empêche le dessèchement de la peau, et elle donne aussi une douceur et une onctuosité aux baumes.
Huiles végétales (HV) : à utiliser selon les propriétés qu’on attend de chacune.
Beurre de karité : pas indispensable, mais tellement agréable et si bon pour la peau qu’on aurait tort de se gêner.
Huiles essentielles (HE) : pas indispensables non plus, mais à utiliser selon leur parfum et/ou leurs propriétés.
Autres : miel, aloe vera, extrait de pépins de pamplemousse (EPP)…

CONSISTANCE
On peut obtenir des baumes à la texture différente, cela dépendra de ce que l’on souhaite en faire et des proportions des matières premières.
Baume dur, pour les sticks à lèvres ou déodorant :
- 20 % de cire d’abeille
- 80 % d’huile végétale (HV)

Baume crémeux, pour les soins, plus facile à étaler et faire pénétrer sans appuyer :
- 25 % de cire d’abeille
- 25 % de beurre de karité
- 50 % d’huile végétale

Baume onctueux, pour le visage :
- 30 % de beurre de karité (ou autre beurre végétal, cacao...)
- 70 % d’huile végétale

Baume fondant, pour les applications corporelles :
- 30 % de cire d’abeille
- 25 % de beurre de karité
- 15 % d’huile végétale
- 30 % d’huile végétale solide (coco)

PETITES CHOSES À SAVOIR
Avant tout, il faut tout stériliser, c’est pour ça que le mieux est d’utiliser des récipients en verre.
Le principe de la recette est simple : on met tous les ingrédients dans un bain-marie à feu doux, on remue sans arrêt jusqu’à ce que tout soit fondu et on verse directement dans le pot final !

Si on doit rajouter des huiles essentielles, il faut attendre que la température du baume redescende un peu et mélanger, mais attention à ne pas trop attendre afin qu’il ne durcisse pas trop vite !
Attention aux huiles essentielles, à éviter aux femmes enceintes, aux mamans allaitantes et aux enfants !
Ne jamais les utiliser sans vérifier les précautions d’emploi. Chaque cas est différent.
La nature est généreuse, mais ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif !!!

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Les secrets d'un jeûne réussi
Les plantes qui guérissent (Poche)
Diététique de l'expérience