Fatigue prolongée, irritabilité…

Et si vous manquiez de cortisol ?
Rubrique

Le cortisol ne vous évoque rien ? Et pourtant, sans le savoir, vous avez déjà eu l’occasion de ressentir de façon aiguë les effets d’une chute du cortisol. Et cette expérience pour le moins désagréable, vous l’avez faite après avoir attrapé la grippe ! Plus de détails dans cet article qui vous explique également la stratégie à mettre en oeuvre en cas de fatigue persistante et autres symptômes caractéristiques d’un déficit en cortisol.

L’organisme humain est d’une complexité inouïe. De nombreux éléments sont nécessaires à son bon fonctionnement. Le cortisol en fait partie. Pour signifier son importance, sachez qu’en l’absence de cortisol, on s’expose très rapidement à une chute dramatique du taux de sucre sanguin et de la pression artérielle systolique conduisant à un coma profond, puis à la mort dans les 24 heures qui suivent…

Voilà une entrée en matière quelque peu glaçante, je vous le concède, mais qui a certainement le don de titiller votre curiosité à propos de cette hormone qu’est le cortisol. Une hormone affublée du surnom d’hormone du stress car elle nous aide effectivement à surmonter les multiples situations stressantes auxquelles nous sommes exposés tout au long de l’existence.

Le cortisol, fournisseur officiel de tonus

Le cortisol a pour propriété première de relever notre niveau d’énergie. Principalement produit après minuit, et jusqu’au petit matin, c’est grâce à lui que l’on émerge du sommeil, que l’on récupère l’énergie nécessaire pour bien démarrer la journée. Il nous donne aussi le petit plus d’énergie dont nous avons besoin pour traverser au mieux les situations stressantes. Mais sa contribution reste temporaire. En cas de stress prolongé, les réserves de cortisol se tarissent petit à petit et, si rien n’est fait pour se libérer de la pression que l’on subit au quotidien, on risque d’aboutir à un épuisement total prenant la forme d’un burn-out ou d’un syndrome de fatigue chronique.

Fatigue et pseudo-grippe au menu

La fatigue est le symptôme cardinal du déficit en cortisol. Elle est accompagnée de symptômes satellites tels que l’hypoglycémie, le brouillard mental (brain fog), des difficultés de concentration et de mémorisation, une incapacité de plus en plus grande à réagir au stress et une hypersensibilité émotionnelle pouvant provoquer des "bouffées" d’anxiété ou de colère, voire de paranoïa.

On peut aussi éprouver l’étrange sensation de développer les signes d’un état grippal, alors que l’on n’a pourtant attrapé aucun virus. On a l’impression d’être sans force, sans doute fiévreux, et d’avoir un peu mal partout… Cela traduit à la fois le manque d’énergie et l’inflammation généralisée induite par le déficit en cortisol. Car il faut que je vous précise, à ce stade, que le cortisol agit aussi comme anti-inflammatoire. Le manque de cortisol peut même être une cause cachée de nombreux problèmes inflammatoires : conjonctivite, rhinite, arthrite, colite, eczéma, psoriasis…

Cortisol et cortisone

Puisque j’en suis à aborder l’activité anti-inflammatoire du cortisol, je me dois de vous parler de suite d’un autre anti-inflammatoire bien connu : la cortisone. Car le lien entre les deux est très étroit.

Le cortisol et la cortisone sont tous deux des hormones appartenant à la famille des stéroïdes. Ces hormones sont sécrétées par les glandes surrénales se trouvant sur le pôle supérieur des reins. Une autre glande joue un rôle majeur : l’hypophyse. Chargée de réguler la fabrication de cortisol, elle sécrète l’hormone corticotrope ou ACTH, qui déclenche la production de cortisol en activant les glandes surrénales. Dans ce cycle de production, le cortisol est le dérivé actif de la cortisone. Le cortisol est utilisé en médecine sous le nom d’hydrocortisone.

Quant à la cortisone, elle est employée sous forme de dérivés synthétiques appelés prednisone et methylprednisone. Voilà, vous savez l’essentiel !

Cortisol

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Découvrez nos livres santé

Recettes gourmandes anti-cancer
Devenir acteur de sa guérison
Hydroxyde de magnésium
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent