La carotte

Croquez-la toute jeune !
Rubrique

Pot-au-feu, salades, soupes et même desserts, la carotte se prête à toutes les envies. Et c'est tant mieux, elle est si jolie, si bonne… Craquante quoi !

Ombellifère bisannuelle cultivée en annuelle, la carotte est issue d’une espèce sauvage, cultivée en Europe depuis des temps très reculés. À l'origine, la carotte était blanche. Il s’agissait peut-être du panais. Il faut attendre la fin du XIXe siècle pour qu’elle devienne populaire en France. De nombreux croisements ont été nécessaires pour aboutir aux variétés sucrées et fondantes que nous connaissons actuellement. Ces variétés sont classées en trois catégories : courtes à forcer, demi-longues hâtives, longues ou demi-longues de pleine terre.

Le sang de la carotte

On dit que la carotte changea de couleur lorsqu'une jeune martyre chrétienne fut poignardée dans sa cuisine en épluchant des carottes : le sang qui jaillit de son corps teinta à jamais les carottes blanches. Les sorcières du moyen-âge (et même celles de notre époque) donnent à la carotte un pouvoir de fécondité. Elles rattachent ce légume orange au feu (c'est logique vu la forme et la couleur). Les semences de carottes aident les femmes à concevoir et le jus frais de carotte sauvage fortifie le futur enfant.

Manger des carottes donne de belles artères

Dioscoride, médecin de l'Antiquité, recommandait ses graines pour provoquer les règles, traiter la rétention d’urine et " réveiller les vertus génitales ". La carotte contient des vitamines B, C, D, E et PP, ainsi que des oligo-éléments et des protides. Elle est considérée comme antianémique, stimulante, tonique, diurétique, laxative, adoucissante, antiseptique et vermifuge. Dans l’organisme, sa forte teneur en bêta-carotène se transforme en vitamine A, nécessaire à l’acuité visuelle, notamment nocturne, et à la protection de la peau. Une alimentation riche en bêta-carotène réduit de 50 % le risque de développer des cancers de la vessie, du col de l’utérus, du colon, de la prostate, et de 20% le cancer du sein chez les femmes. La carotte est riche en glucides, utiles pour l’énergie des muscles et du cerveau. Les fibres de la carotte cuite ont une action régulatrice sur l’intestin, leur pouvoir antidiarrhéique est connu. Elle piège le cholestérol grâce à la pectine qu’elle contient (une forte consommation de carottes crues diminue de 11 % le taux de cholestérol). Légèrement diurétique, elle aide à éliminer l’acide urique, ce qui est utile pour les goutteux. On la recommande également contre les rhumatismes et l’arthritisme.

Été comme hiver

Les carottes doivent être grattées ou brossées, jamais pelées car les vitamines sont concentrées dans la peau. Il faut les choisir fermes et bien colorées, Les carottes se mangent crues, natures, ou râpées, accommodées à l’huile d’olive et au citron, relevées d’ail haché, d’une pincée de curry et décorées d’une pluie de cerfeuil haché. Tous les modes de cuisson lui conviennent. Les recettes sont nombreuses : Vichy, braisées, à la crème, glacées, en soupe, autour d’un plat de viande, en ragoût ou en purée…

En soupe, en jus, en salade…

En usage interne, le suc de carotte crue est excellent pour lutter contre les affections pulmonaires, l’asthme, l’extinction de voix. La soupe de carotte est efficace contre la constipation et les diarrhées infantiles. Vous pouvez préparer des bouillies de céréales avec un bouillon de fanes de carotte (très riches en sels minéraux). Pour les nourrissons, coupez le jus avec de l’eau. La racine crue, râpée ou moulue, est un traitement des oxyures particulièrement adapté à l’enfant. Il est recommandé de boire du jus de carotte d’origine biologique, car les substances chimiques des fertilisants et des insecticides artificiels se concentrent dans la racine.

Un cosmétique de choix

Une décoction de carotte, une application de carotte râpée, une décoction de feuilles ou un cataplasme de feuilles fraîches broyées sont indiqués en cas d’abcès, plaies récentes, ulcères des jambes, brûlures, furoncles, dartres et impétigo. La décoction de feuilles de carottes est également utilisée en gargarisme contre les aphtes et les abcès de la bouche. En bain et en lavage pour soigner les engelures et les gerçures. La lotion au jus de carotte pour les soins du visage redonne souplesse et fraîcheur.

La carotte à l’honneur en Normandie

Créances est la principale zone de production de carottes en Normandie. Avant la Guerre de 14-18, les paysans cultivaient la carotte en pleine terre. Les récoltes étaient expédiées aux halles de Paris. Mais les carottes étaient parfois véreuses. En 1937, deux Créançais, qui n’avaient pas de terres, ont eu l’idée de creuser dans les dunes et de semer des carottes dans le sable. Il en est sorti des carottes magnifiques sans même avoir besoin d’arrosage. Le mode de culture était simple : on retournait la "couenne" (l’herbe des dunes), on fertilisait avec du varech, on semait à la main puis on pilait avec les pieds pour que les graines ne s’envolent pas avec le vent. Même si la méthode à quelque peu changé, Créances produit des carottes de qualité, les plus belles d’entre elles peuvent être vendues sous label rouge. Tous les ans, la confrérie des "Mouegeous de carottes de Creanch" organise, la deuxième semaine d’août, la fête de la carotte. 25 tonnes de légumes y sont exposés et distribués aux visiteurs. La fête de la carotte accueille jusqu’à 25 000 personnes par jour.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Recettes gourmandes anti-cancer
Ma bible de l'homéopathie
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles