La cire d'abeille pour mes cosmétiques

On l'utilise depuis la nuit des temps, pour entretenir les meubles en bois, fabriquer des bougies, prendre soin de la peau…
On ne peut plus naturelle et précieuse, et pleine de propriétés bienfaisantes, la cire d'abeille entre facilement dans les recettes de nos cosmétiques maison.

Comme son nom l'indique, la cire d'abeille est sécrétée par… les abeilles à miel, qui l'utilisent pour construire les rayons et alvéoles de leur ruche afin d'y stocker le miel et le pollen, et y abriter leurs œufs et larves.
Les apiculteurs la prélèvent en fin de saison, en même temps que le miel : une récolte qui n'entrave donc pas l'équilibre ni le devenir de la ruche, mais qui est plutôt à considérer comme le "recyclage" d'un matériau dont les abeilles n'ont plus l'usage.

Au naturel, sa couleur va du jaune clair à l'orange foncé, en fonction de l'origine du pollen que les abeilles ont butiné. Elle peut être blanchie, soit en étant exposée à l'air libre et au soleil… soit avec des procédés chimiques ayant recours à des agents oxydants. Elle peut aussi contenir des pesticides, selon les zones où les ruches sont situées. Mieux vaut donc choisir sa cire d'abeille la plus naturelle possible et de préférence de qualité biologique, soit dans un magasin bio, soit directement auprès d'un apiculteur de confiance, si on a la chance d'en connaître un !

Pourquoi je l'utilise

=> D'un point de vue chimique, la cire d'abeille est un complexe naturel fait principalement d'esters d'acides gras, mais aussi d'acides gras et de composés hydrocarbonés. En langage cosmétique, cela se traduit par "apports nourrissants et protecteurs pour la peau" !

=> Sa composition et sa texture particulière lui confèrent des propriétés filmogènes, ce qui aide à un bon étalement par exemple des baumes à lèvres, tout en limitant les pertes en eau de la peau et en préservant donc son hydratation.

=> Elle apporte aussi de la consistance aux textures cosmétiques grâce à son pouvoir épaississant et stabilisateur.

=> À part quelques rares cas d'allergies aux produits de la ruche, elle peut être utilisée par toute la famille sans danger : elle est même comestible (même si elle n'a pas d'intérêt nutritionnel) et est fréquemment présente dans nos menus sous forme d'additif alimentaire (E 901).

=> Dernier avantage : on peut la conserver très longtemps sans que ses propriétés soient altérées.

Comment je l'utilise

=> À l'état naturel, la cire d'abeille a une consistance malléable et sa faible densité fait qu'elle flotte sur l'eau. Pour l'introduire dans une recette cosmétique, elle doit être fondue au préalable.

=> Selon son origine, son point de fusion (la température à laquelle elle devient liquide) se situe entre 61 et 65 °C. L'idéal est de la préparer au bain-marie, en évitant de la faire bouillir ou même frémir, ce qui pourrait dégrader ses acides gras, puis de la mélanger aux autres ingrédients de la recette.

=> Elle peut entrer ainsi dans les préparations de baumes pour les lèvres, les pieds ou le corps, de crèmes protectrices pour le visage ou de liniments pour bébé.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
Mon cahier de gemmothérapie
Mon cahier de Lithothérapie pour soigner les enfants avec les pierres
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science