La maladie d'Addison

Rubrique

Un bronzage persistant en plein hiver ? Une fatigue inexpliquée ou encore une tension artérielle très basse ? Ces trois symptômes évoquent une maladie d'Addison, pathologie qui affecte les glandes surrénales. Gros plan sur la « maladie bronzée ».

Éternellement bronzé, John Fitzgerald Kennedy n'était pas pour autant un adepte des bains de soleil ou des cabines UV. Non, il souffrait tout simplement de la maladie d'Addison, du nom du médecin (Thomas Addison) qui en a fait la première découverte au XIXe siècle. Mais attention à ne pas se précipiter sur ce diagnostic un peu trop facile : d'autres pathologies peuvent également s'accompagner d'un teint « hyperpigmenté », comme l'hémochromatose.

INSUFFISANCE SURRÉNALE
La maladie d'Addison correspond à une insuffisance surrénalienne chronique. Les glandes surrénales, situées juste au-dessus des reins ne fonctionnent pas correctement. Rappelons que ces petites glandes de 6 g comportent deux parties distinctes, la médullosurrénale et la corticosurrénale, chargées de la synthèse d'hormones telles que l'adrénaline, la noradrénaline, les stéroïdes génitaux, les corticoïdes et l'aldostérone, l'hormone qui régule le volume du plasma sanguin.

UNE DESTRUCTION DES GLANDES…
L'insuffisance surrénalienne correspond souvent à une destruction glandulaire progressive, qu'il s'agisse d'une tuberculose des glandes surrénales, du SIDA, comme d'un mécanisme auto-immun (le corps sécrète des anticorps, ou auto-anticorps, dirigés contre certains constituants de l'organisme), le plus fréquent.

… MAIS AUSSI DYSFONCTIONNEMENT DE L'HYPOPHYSE
Parfois, l'insuffisance de sécrétion des hormones surrénaliennes est liée à une insuffisance hypophysaire, cette petite glande située à la base du cerveau juste sous l'hypothalamus et qui sécrète de multiples hormones stimulant elles-mêmes d'autres glandes de l'organisme, dont les surrénales. Lorsque l'hypophyse fonctionne mal, elle n'envoie plus assez d'hormones « stimulantes » au niveau des surrénales. Problème : lorsque ce « chômage technique » se prolonge, les glandes surrénales s'atrophient définitivement. Mieux vaut donc ne pas laisser trop se prolonger une insuffisance hypophysaire !

LA FATIGUE AU PREMIER PLAN
Si le teint bronzé, ou « mélanodermie », doit mettre la puce à l'oreille, c'est essentiellement d'une fatigue autant physique que psychique que se plaint généralement le malade, notamment en fin de journée. Autres signes de la maladie, une baisse de l'appétit et un amaigrissement, une hypotension artérielle, des troubles gastriques, une diminution de la pilosité et une tendance à l'hypoglycémie responsable de « coups de barre » dans la journée. Enfin, lorsque l'insuffisance surrénalienne s'avère aiguë (hémorragie des surrénales), la maladie d'Addison peut prendre un caractère dramatique d'emblée avec une agitation aiguë ou au contraire un coma, des nausées et des vomissements et une grave déshydratation.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Les aliments qui guérissent (Poche)
Les 3 clés de la santé