Le nystagmus

Rubrique

Le nystagmus est une pathologie liée à un dysfonctionnement neurologique.

Le nystagmus est une pathologie complexe et involontaire qui n'est pas du ressort de l'ophtalmologiste, mais du neurologue. Symptôme parfois d'une autre maladie, ou maladie congénitale lorsqu'il apparaît à la naissance, le nystagmus constitue dans tous les cas un handicap visuel important qui peut entraver la scolarité, la conduite automobile et l'activité sportive et/ou professionnelle.

MUSCLES OCULAIRES
Difficile de parler du nystagmus sans aborder les mécanismes qui régissent la mobilité oculaire. En effet, les globes oculaires sont mus chacun par 6 muscles qui leur permettent d'effectuer toutes sortes de mouvements oculaires coordonnés. Et, pour les innerver, chaque œil est pourvu de trois nerfs « oculomoteurs ».

HORIZONTAL LE PLUS SOUVENT, MAIS PAS TOUJOURS
Le nystagmus, autrement dit ce mouvement involontaire et conjugué des globes oculaires, saccadé et en rythme, n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît du point de vue physiologique. Le nystagmus peut être :
- horizontal (les yeux vont de droite à gauche et vice versa)
- vertical (en haut et en bas)
- rotatoire (mouvement circulaire)
- horizontal et rotatoire de façon combinée
- pendulaire, c'est-à-dire comportant des mouvements réguliers ayant la même vitesse à l'aller comme au retour
- à ressort, c'est-à-dire quand l'aller ou le retour se fait en une saccade de « rappel » plus rapide que l'autre.

PATHOLOGIQUE ?
Il est important d'en définir la nature exacte, car, selon son type, il est possible d'en suspecter l'origine et de permettre la mise en route du traitement.
- Un nystagmus horizontal et rotatoire oriente plutôt vers une origine vertigineuse.
- Un nystagmus à ressort est plutôt le fait d'un problème vestibulaire, au niveau de l'oreille interne donc.
- Un nystagmus pendulaire peut traduire l'existence d'une sclérose en plaques.

OU NORMAL ?
Mais le nystagmus n'est pas toujours pathologique. Il peut être provoqué par certaines stimulations physiologiques comme lors d'une stimulation calorique qui consiste à instiller un liquide chaud dans le conduit auditif, par des mouvements brutaux de rotation de la tête ou par des mouvements répétitifs avec un défilement des images (nystagmus dit du« chemin de fer »).

LA FORME CONGÉNITALE
Présent dès la naissance ou lors de la petite enfance, ce nystagmus congénital, pendulaire ou à ressort, est plutôt horizontal et apparaît dans toutes les positions du regard ou dans le regard latéral. Il affecterait environ 1 enfant sur 1 500.

TRAITEMENT
Le traitement dépend bien entendu de la suppression de la cause du nystagmus. Le diagnostic de la pathologie responsable nécessite la pratique d'une IRM et un enregistrement par électronystagmographie qui consiste à enregistrer les mouvements des yeux à l'aide d'électrodes réparties autour des globes oculaires. Lorsqu'il est congénital, le nystagmus nécessite le port de verres correcteurs, voire une intervention chirurgicale.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Bourdonnements et autres maux d’oreilles
Rhumatismes et autres maux articulaires
Les secrets d'un jeûne réussi
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions