Le Sel pour votre beauté

Quelles différences entre notre bon vieux sel de cuisine et celui de nos cosmétiques ? Hum… quelques propriétés dermatologiques tout de même, et une bonne dose de discours marketing aussi ! Faites tourner la salière à la recherche des bons grains salés…

Il y a sel et sel

On trouve principalement le sel sous deux dénominations officielles en cosmétique :

> Sodium chloride ;
> Maris sal, qui désigne le sel de mer, généralement plutôt sous forme de gros grains. Il peut provenir de n’importe quelle mer, et c’est à l’argumentaire de préciser plus avant d’où il vient.

Histoires de minéraux

Car tous les sels ne se valent pas. Et leurs compositions non plus. Si certains n’apportent que leur consistance aux formules cosmétiques, d’autres sont porteurs de minéraux, sodium évidemment, mais aussi magnésium pour le sel d’Epsom, et potassium, magnésium, calcium… pour celui de la Mer Morte qui s’est bâti sa réputation d’actif dermatologique sur son exceptionnelle concentration en minéraux divers.

L’épaississant des shampooings et gels-douches

C’est un incontournable des gels lavants. Et c’est souvent le sel le plus simple qui vient épaissir les formules et ajuster leur viscosité.

L’actif minéralisant des crèmes de soin

Les minéraux (sodium, potassium, calcium…) sont un des constituants majeurs du NMF, comprenez le Natural Moisturizing Factor (Facteur Hydratant Naturel), avec les acides aminés, l’acide pyrrolidone carboxylique, l’urée… et quelques autres substances.

L’exfoliant des gommages

À l’instar des grains de sucre, ceux du sel, quand ils sont gros, ont toutes les caractéristiques d’un bon agent abrasif. On les frotte sur la peau, et ça ôte, très mécaniquement, les cellules mortes et impuretés de la surface de l’épiderme. Les sels exfoliants font généralement partie des plus « nobles » pour leurs apports en minéraux, et sont présentés dans un mélange huileux, pour adoucir la rugosité de l’ensemble et nourrir un peu la peau au passage.

Plutôt déconseillés sur le visage qui réclame plus de douceur, les gommages au sel font partie des cosmétiques « maison » les plus simples à réaliser.

L’hygiène des dents

Autre type de cosmétique où le sel est quasi omniprésent : les dentifrices.
La nomenclature officielle des ingrédients cosmétiques, qui le classe dans la catégorie des « agents d’hygiène buccale », ne fait que valider les savoirs ancestraux, tant le sel est réputé pour assainir la bouche et blanchir les dents…

La touche marine des bains…

Minéraux (encore) et goût salé rappellent les bains de mer… et apportent dans notre baignoire quelques-uns de ses bienfaits. Les bains au sel sont ainsi reconnus pour favoriser la circulation sanguine et la détente musculaire.

… de pieds aussi !

Les bains au sel sont aussi réputés pour soulager les extrémités douloureuses. Pas forcément besoin de l’industrie cosmétique pour ça : une belle poignée de gros sel gris dans une bassine d’eau tiède suffit au bonheur des pieds douloureux.

On résume ? Le sel fait du bien de la tête aux pieds ! Et contrairement à son usage alimentaire, il peut être consommé sans modération.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Le Guide du thé vert
Ma Bible des aliments remèdes
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Les 3 clés de la santé