L'eau pour votre santé

Comment s’hydrater et avec quelle eau ? Eau du robinet ou en bouteille ? Carafe filtrante ou appareil à osmose ? Quelle eau pour notre santé ? Le débat reste ouvert.

Urines foncées, migraines, problèmes de peau, hypoglycémie, puis sang visqueux, reins gonflés, hypertension… les symptômes d’une déshydratation touchent en premier les nourrissons, enfants et personnes âgées de façon aiguë. Mais aussi tous les adultes, nombreux en situation de déshydratation chronique. Alors, sans hésiter, buvons de l’eau. Mais laquelle ?

EAU DU ROBINET OU EAU EN BOUTEILLE ?
En juin 2009, David Servan-Schreiber, soutenu par un comité de médecins, a lancé une campagne de sensibilisation sur les méfaits de l’eau du robinet, pourtant contrôlée et réglementée en France. Au ban des accusés, les nitrates et pesticides présents dans l’eau courante mal filtrée de certaines régions, mais aussi des résidus de médicaments (aspirine, pilules contraceptives…) pouvant agir en perturbateurs endocriniens dans l’évolution défavorable de certains cancers.
D’autres études ont montré que l’eau embouteillée, pas économique et pas écologique non plus, pouvait contenir du bisphénol-A et des hormones propagés par le plastique. À part les bouteilles en verre (rarissimes, et pas économiques !), vers quelle alternative se tourner ?

EAU FILTRÉE OU EAU OSMOSÉE ?
Les carafes filtrantes actuelles ne sont malheureusement pas en verre. Même en plastique, avec des filtres à charbon ou céramique, elles ont toutefois l’avantage de réduire les teneurs en chlore et métaux lourds, et d’améliorer le goût de l’eau courante. Parfaites pour l’eau de cuisson des aliments ou le thé et café, elles ne purifient pas totalement l’eau qui reste de qualité inférieure pour la santé aux eaux minérales ou de source.
L’osmose inversée permet, quant à elle, d’obtenir une eau la plus filtrée et purifiée possible, peu minéralisée. Cette eau doit, par la suite, subir un traitement d’ultra-colloïdation pour être redynamisée. Malheureusement, si cela reste la meilleure solution, ces deux types d’appareils sont chers, et s’ils sont de plus en plus nombreux aujourd’hui sur le marché, tous ne se valent pas.

LES BONS RÉFLEXES POUR BIEN S'HYDRATER :
- Au réveil, buvez un verre d’eau tiède avant la prise du petit déjeuner pour stimuler les fonctions digestives.
- Et buvez dès que possible en cas de sensation de soif.
- Évitez de boire de l’eau au moment des repas, cela perturbe la digestion. La dernière prise une demi-heure avant aidera à ce que le sang ne se concentre pas trop avec l’ingestion de nourriture.
- Le café, le vin, l’alcool déshydratent. Pensez à boire de l’eau après la prise de ces boissons pour bien compenser la perte hydrique.
- Si vous achetez de l’eau en bouteille, contrôlez le pH, recommandé inférieur à 7. Ainsi que le chiffre du résidu à sec à 180 °C inscrit sur l’étiquette. Il indique la minéralisation totale. Plus le chiffre est faible, moins l’eau sera minéralisée, moins elle encrassera l’organisme et plus elle facilitera le travail des reins en lui évitant une surcharge non assimilable de minéraux. Inférieures à 50 mg/L : Mont Roucous, Rosée de la Reine, Montcalm, Celtic…
- Agitez votre bouteille avant de vous servir pour revitaliser l’eau.
- Si vous buvez beaucoup d’eau, pensez à garder une alimentation équilibrée en vitamines, minéraux et sel.

POUR ALLER PLUS LOIN
Dr Fereydoon Batmanghelidj : Votre corps réclame de l’eau, éditions Jouvence. 160 pages. 14,50 €
Nadette & Richard Hass : Purifiez votre eau de table – La santé à 100 %, éditions Trajectoire. 430 pages. 22 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les huiles essentielles qui guérissent
La médecine nous tue
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent