Légumes à partager, dans la joie et la bonne humeur

Rubrique

Le mouvement des Incroyables Comestibles se répand comme une traînée de pollen en France. Venu d'Angleterre, le concept est aussi simple que puissant : faire pousser des légumes et les mettre à disposition des passants. Jean-Michel Herbillon, l'un des co-fondateurs de la branche française, nous éclaire sur ce mouvement de fond.

Vous avez peut-être déjà aperçu – en ville ou à la campagne – ces affiches désormais reconnaissables : « Nourriture à partager ». On les voit fleurir au-dessus de bacs de terre accueillant choux, civette, salade, radis ou toute autre plante comestible. Qu'on soit 2, 3, 10 ou même tout seul, n'importe qui peut le faire, l’important est de commencer. Il suffit de mettre un bac devant chez soi et de faire savoir que cette nourriture végétale est à disposition de tous. Ensuite, les choses s’enchaînent d'elles-mêmes : un peu de communication avec des photos, une page Facebook, et naturellement les initiatives grandissent.

Comment avez-vous découvert les Incroyables Comestibles ?
Jean-Michel Herbillon : Avec François Rouillay, on animait le volet participatif d'un projet de parc naturel urbain à Strasbourg. On faisait de la veille et on s'intéressait beaucoup aux nouveaux modèles de développement et notamment à la participation citoyenne. En novembre 2011, nous sommes tombés sur l'expérience de Todmorden qui était totalement inconnue en France. On a tout de suite été séduits par cette ville anglaise qui s'est littéralement transformée par la participation citoyenne et par le fait que ses habitants se sont pris en main pour transformer la réalité et leur cadre de vie.

Comment se sont passés les débuts ?
Dans notre village, on était très enthousiastes, on est allés voir tout le monde, les écoles, les élus, les maisons de retraite, etc. On était très passionnés, mais trop ! Cela a effrayé les gens. Les portes se sont fermées les unes après les autres. On a compris quelque chose de très important : il ne fallait pas être dans une logique « d'aller vers », mais dans une logique de « faire venir à ».
On a donc revu notre méthode de développement. Elle est très gandhienne dans son principe. Elle consiste à dire : « Je fais ma part, je suis moi-même le changement que je veux voir dans le monde » et l'idée n'est pas de convaincre qui que ce soit, mais de faire des actes qui font rayonner une réalité, une conscience. Et à partir de là, j'attire à moi les gens qui sont en phase avec cette expérience. On est donc dans une logique qui consiste à accueillir et connecter les gens entre eux.

François Rouillay et Jean-Michel Herbillon ont co-fondé les Incroyables Comestibles en France en 2011.
À LIRE : Les Incroyables Comestibles, de Pam Warhurst et Joanna Dobson, Ed. Actes Sud. 22,80 €

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Les secrets d'un jeûne réussi
Les plantes qui guérissent (Poche)
Diététique de l'expérience