Les signes discrets des maladies graves

Il n’y a pas que les douleurs dans la poitrine ou l’essoufflement… D’autres signes méritent d’être relevés…
Rubrique

Qui se préoccupe vraiment de regarder ses lobes d’oreilles, de scruter ses yeux ou encore de regarder le bout de ses doigts ? Et pourtant, d’autres pathologies redoutables pourraient être évitées avec un examen clinique minimum.

O n les appelle aussi des « signaux d’appel ». Moins évocateurs qu’une douleur (le symptôme le plus fréquemment évoqué dans les cabinets de médecine générale) et souvent « géographiquement » éloignés de l’organe touché par la pathologie qu’ils révèlent, ces signaux d’alerte n’attirent pas l’attention avec leur allure bénigne, voire insignifiante. Ils ont tous en commun d’être mal connus des patients, et parfois des médecins, pour certains signes d’appel en tout cas. Une bonne occasion pour en effectuer le rappel… et s’installer devant son miroir !

CODE-BARRE SOUS LES ONGLES

Un ongle de main ou de pied barré d’une strie verticale (« mélanonychie »), autrement dit dans la hauteur de l’ongle ? À moins de s’être coincé le doigt dans une portière, et donc de souffrir d’un hématome sous-unguéal banal, ce « code-barre » peut être un authentique cancer et plus exactement un mélanome ! Une consultation en urgence s’avère indispensable, surtout après 30 ans, en cas d’apparition brutale et sans raison, ou lorsque l’ongle est touché par une mycose qui en fait un facteur favorisant de mélanome. En revanche, une atteinte multiple est rarement cancéreuse.

BAGUETTE DE TAMBOUR

Les bouts des doigts (3ème phalange) enflés, où les ongles apparaissent comme bombés à l’instar des baguettes de tambour, sont souvent évocateurs d’un problème pulmonaire chronique, comme une tuberculose, un cancer, une dilatation des bronches, une fibrose pulmonaire, ou cardiaque, comme l’endocardite et certaines malformations. Vous l’aurez compris, si vos doigts ont changé d’aspect depuis quelques mois, il est temps de consulter votre médecin, a fortiori lorsque d’autres signes apparaissent (toux, crachats sanglants…).

LOBE D’OREILLE PLISSÉ

Quoi de plus anodin qu’un petit pli en diagonale qui barre le lobe de chaque oreille ? Et pourtant, c’est un excellent signe de l’existence d’une maladie coronaire qui progresse à bas bruit. C’est le signe de Franck (ou Lichstein) qui prend toute sa valeur avant 70 ans lorsqu’il est bilatéral. Il témoigne d’une altération des petits vaisseaux en général, comme les coronaires (artères vascularisant le cœur). Identifier ce signe permet d’agir avant les problèmes. Attention, il n’est « sensible » que dans 70 % des cas. En clair, on peut avoir ce signe sans être « coronarien » et 30 % des coronariens ne le présentent pas. D’où l’intérêt des signes cardiaques associés (antécédents familiaux, facteurs de risques…).

UN ANNEAU BLANC DANS LES YEUX…

Avez-vous un anneau blanc bordant votre iris (partie colorée de l’œil) ? Il s’agit d’un « arc cornéen », ou « gérontoxon ». Pas de panique si vous êtes âgé de plus de 50 ans. En revanche, s’il apparaît à 40 ans, il peut s’agir d’un symptôme témoignant de l’existence d’un taux élevé de graisses dans le sang et notamment du cholestérol, dont on connaît le rôle dans le risque cardio-vasculaire. Un petit bilan médical s’impose.

… OU DES DÉPÔTS SUR LES PAUPIÈRES ?

Un dépôt de couleur jaune orangé coincé dans le recoin entre l’œil et le nez est également un signe d’accumulation de graisses et de cholestérol. C’est le « xanthelasma » qui nécessite un contrôle sanguin. Avant 50 ans, il serait en effet très corrélé avec la survenue d’accidents cardio-
vasculaires. Dans certains cas, toutefois, le xanthelasma est lié à une prédisposition génétique, sans rapport avec un excès de cholestérol.

PAUPIÈRE TOMBANTE

Une paupière tombante depuis quelque temps et l’œil qui paraît plus enfoncé dans l’orbite ? C’est le signe de Pancoast-Tobias qui traduit l’existence d’un cancer au sommet du poumon du côté de la paupière tombante. Autant dire qu’il devient urgent de consulter un médecin, surtout en cas de douleurs d’épaule intenses irradiant sur le côté interne du bras (par irritation neurologique).

REFLET BLANC DANS LES YEUX

Un reflet blanc dans l’œil de votre enfant à la faveur d’un flash d’appareil photo ? Consultez un médecin de toute urgence car il pourrait s’agir d’un rétinoblastome, autrement dit une tumeur maligne de la rétine (gliome). Cette tumeur touche les enfants et notamment les garçons entre l’âge de 2 ans et 5 ans et peut s’accompagner d’un strabisme et d’une augmentation de volume de l’œil.

MAMELON RÉTRACTÉ

Outre la mammographie, chaque femme connaît l’importance de l’autopalpation des seins à la recherche d’une masse suspecte. Dans certains cas, toutefois, l’autopalpation s’avère difficile (poitrine importante, mauvaise technique…) et peut s’avérer faussement rassurante. D’où l’importance de bien observer le mamelon à la recherche d’une rétraction qui peut signer l’existence d’un cancer mammaire. Il en est de même de l’apparition d’une « peau d’orange » sur la peau lorsqu’on presse le sein, d’un sillon semblable à une ride ou d’une simple fossette.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier d'homéopathie
Mon cahier de radiesthésie
Ma bible de la phytothérapie
Infections respiratoires, les prescriptions du Dr Valnet