Les tests le prouvent

Mais que prouvent-ils ?

Ils s’affichent sur nos étiquettes de cosmétiques, sont conçus pour apporter la preuve de l’efficacité du produit. Mais mieux vaut bien savoir lire les résultats des tests pour comprendre les chiffres qu’ils mettent en avant, et les considérer à leur juste valeur.

Il y a test et test…
Attention : il n’y a pas un seul type de test pratiqué en cosmétique, mais principalement deux… qui n’ont pas tout à fait la même valeur et auxquels il vaut mieux ne pas accorder le même crédit.

Les tests d’efficacité
Ils mesurent l’effet observé sur la peau, à l’aide de méthodes objectives et d’instruments précis.
Dans ce cas, les chiffres annoncés représentent des valeurs quasi scientifiques et peuvent être considérés comme suffisamment pertinents.

Les tests de satisfaction
Ils recouvrent une toute autre réalité. Il s’agit alors de demander à des volontaires, à qui on offre le cosmétique et qui sont éventuellement rémunérés, d’utiliser le produit et de donner ensuite leur avis ou leur sentiment sur son action en répondant à un questionnaire. 
Il faut le savoir : les thèmes (et la formulation) des questions posées dans ce cadre appellent rarement  des réponses négatives, surtout si on considère l’état d’esprit des « cobayes », qui ne peuvent voir que des avantages à participer à ces tests (et éventuellement aux suivants, programmés sur d’autres produits).
On atteint sans peine des pourcentages atteignant des taux record (jamais moins de 95 %) ! Convaincants, non ? À première vue, peut-être. Mieux vaut tout de même les prendre juste pour ce qu’ils sont.

… et il y a les petits caractères
Les ambiguïtés ne s’arrêtent pas là. Pour bien comprendre la signification et la valeur des tests présentés (quels qu’ils soient), il est également recommandé de s’intéresser de près à chaque chiffre, à chaque mot… et, encore une fois, de se poser quelques bonnes questions.

Sur quoi portent les tests ?
Ils peuvent concerner aussi bien un actif que le produit fini. Ce qui n’a pas la même valeur. Car on n’a finalement aucune garantie que les performances d’un actif, évaluées isolément et en dehors de toute formulation, se retrouvent à l’identique dans le cosmétique.

Quel protocole est utilisé ?
Évidemment, plus le nombre de personnes impliquées dans le processus d’un test est important, plus les résultats de ce dernier sont significatifs. À vérifier également, quand la précision est apportée, la fréquence d’utilisation du produit durant les tests. S’ils ont été pratiqués en utilisation biquotidienne, on ne peut pas espérer les mêmes résultats si on n’applique le produit qu’une seule fois par jour !

Comment sont présentés les résultats ?
Enfin, il ne faut pas oublier que chaque mot peut avoir son importance. Parce qu’entre le résultat brut d’un test et son affichage sur l’étiquette d’un cosmétique, une étape importante s’effectue : le travail du service marketing. Ou comment passer de la donnée brute au slogan qui fait vendre…

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de réflexologie plantaire
Mon cahier de tisanes
Bourdonnements et autres maux d’oreilles
D’ici et d’ailleurs, les épices qui guérissent