Les travaux de mai au jardin

« Le mois de mai, de l’année décide la destinée »

Joli proverbe ! En mai, le climat peut effectivement jouer des tours au jardinier... Patience, vigilance et travail régulier sont les clés d’une belle année de jardinage.

UN PETIT RAPPEL ; MAI EST LE MOIS DES SAINTS DE GLACE...
Les dates pour 2016 : le 11 mai, Saint-Mamert, le 12, Saint-Pancrace, le 13, Saint-Servais. On dit qu’il faut attendre jusqu’à la Saint-Urbain (25 mai) pour être tout à fait tranquille !

AU POTAGER
> Attendez que les 4-5 premiers centimètres du sol soient à 15-18 °C pour planter le concombre, la tomate, le maïs, les haricots, le melon, et plutôt à 18-20 °C pour les courges, l’aubergine, les poivrons, les piments.
> Repiquez les choux de Milan, choux de Bruxelles, chicorée, bettes, poireaux d’été et poireaux d’hiver, le céleri-rave et les salades.
> Lors des plantations, n’oubliez pas les règles des associations.

AU VERGER
> Surveillez les pucerons sur pommiers, pêchers et autres fruitiers.
> Surveillez aussi les maladies fongiques qu’il ne faut pas laisser s’installer durablement sous peine d’avoir encore des soucis l’an prochain.
- La conduite à tenir : macération d’ail ou purin d’ortie (macération de 4-5 jours) ou purin de prêle dès le début de la saison.
- Si la maladie se propage, en dernier recours, traitez à la bouillie bordelaise.

AU JARDIN D’ORNEMENT
> Soignez votre pelouse : tondez assez ras pour ensuite aérer les premiers centimètres du sol et apporter du compost mûr. Huit à dix jours après, roulez pour favoriser le tallage et arrosez avec du purin d’ortie dilué.
> Renouvelez les paillages des parterres et massifs.
> Semez les fleurs de l’été ou plantez-les.
> Pensez aux bulbes, caïeux et autres oignons qui, avec peu d’efforts, donnent de beaux résultats.
> Taillez les arbustes qui ont fleuri en début de printemps (corète, cognassier du Japon…).
> Nourrissez les arbustes, les rosiers, les grimpantes et, bien sûr, les herbacée en place.

SUR LES TERRASSES ET LES BALCONS
> Nettoyez les plantes qui ont passé l’hiver, griffez la terre en surface, apportez des éléments nutritifs (compost, poudre de roche, purin de consoude, algues…).
> Arrosez régulièrement pour éviter les effets du stress hydrique : croissance ralentie, affaiblissement des défenses des plantes.
> Renouvelez les jardinières qui végètent.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Dépression. Le mensonge des antidépresseurs... et les vraies pistes de guérison
Mon herbier des feuilles d’arbres... des campagnes et des forêts.
Chimiofolies
Recettes gourmandes anti-cancer