Lévothyrox : question de doses ?

Rubrique

La lettre de Mme G. de l'Essonne m'a intéressée, mais cette lectrice prend beaucoup de compléments alimentaires, voit des thérapeutes non remboursés... (voir témoignage Hypothyroïdie et solutions naturelles, paru dans la revue n° 206 p. 108, NDLR). Les problèmes de thyroïde concernent aussi des patients disposant d'un petit budget. Je suis une des nombreuses victimes de "l'affaire du Lévothyrox", triste feuilleton ! Vertiges, intolérance à la chaleur tout l'été, palpitations, etc. Je prenais 75 mg. Il paraît qu'avec l'âge, il faut diminuer les doses. Mais à quel âge ? Les médecins n'en savent rien. J'ai 73 ans.

Depuis six mois, j'achète l'ancienne formule du Lévothyrox en Italie. À Vintimille (ville frontière), les pharmacies sont pleines de Français... mais tout le monde ne peut pas aller à l'étranger. J'ai divisé par deux les comprimés, la TSH n'a pas augmenté. Je n'ai plus aucun effet secondaire. Voilà ma solution...

Mme C. des Alpes-Maritimes

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon herbier des feuilles d'arbres… des parcs et des jardins
Mon cahier de réflexologie plantaire
Les massages aux huiles essentielles qui guérissent
Le jeûne : mode d’emploi