Macérâts huileux

Rubrique

Les macérâts huileux sont des huiles dans lesquelles des plantes (ou fleurs) ont macéré un certain temps afin de récupérer les propriétés des-dites plantes. C’est facile à faire, pas cher, et ça sert à soulager et à soigner plein de petits tracas quotidiens !

MATIÈRES PREMIÈRES

− Huile végétale (HV) bio (pour moi, c’est souvent l’huile d’olive, une de mes préférées, car elle a vraiment des propriétés déjà intéressantes à la base, donc « tout bénéf » quand elle contient en plus les actifs des plantes macérées !)
− Plantes sèches (macération à froid)
− Plantes fraîches (macération à chaud)

MATÉRIEL

− Bocaux, opaques de préférence
− Pilon et mortier, ou moulin à café (ouuh, la paresseuse !)
− Ciseaux
− Bouteilles opaques propres et stérilisées (je récupère les bouteilles vides d’huile d’olive de 75 cl, parce que je fais peu de petites quantités !)
− Étiquettes adhésives
− Yaourtière ou saucière (pour les macérations à chaud).

HUILES VÉGÉTALES

Propriétés

Nous ne verrons que les propriétés cosmétiques, puisque ce sont seulement celles-ci qui nous intéressent.
En raison de leur coût moins élevé et de leur facilité à être chauffées, on préfèrera utiliser les HV de :
− Olive : nourrissante, adoucissante, anti-inflammatoire, cicatrisante, apaisante, toutes peaux, matures, irritées, gercées, dermatoses, cheveux secs, abîmés
− Pépins de raisin : régénérante, protectrice, peau grasse, mixte, cheveux fins, gras
− Sésame : adoucissante, fortifiante, cicatrisante, régénérante, apaisante, protectrice, assouplissante, peaux sèches, irritées, cheveux secs, abîmés, anti-UV
− Tournesol : adoucissante, nourrissante, assouplissante, peaux sèches, cheveux secs.
Propriétés des autres huiles végétales :
On utilisera essentiellement celles-ci pour les macérations à froid, car la plupart ne supportent pas d’être chauffées !
− Amande douce : expectorante, assouplissante, fortifiante, régénérante, tonifiante, calmante, peaux sèches, irritées, gercées, dermatoses.
− Argan : raffermissante, régénérante, assouplissante, cicatrisante, nutritive, protectrice, adoucissante, peaux sèches, ridées, déshydratées, gercées, brûlées, cheveux secs.
− Argousier : adoucissante, cicatrisante, régénérante, protectrice, anti-inflammatoire, peaux sèches, ridées, matures, irritées, abîmées, dermatoses, cheveux secs, pellicules, chute.
− Avocat : régénérante, assouplissante, hydratante, protectrice, fortifiante, peaux sensibles, desséchées, abîmées, ridées, vergetures, crevasses, cheveux secs, cassants.
− Bourrache : adoucissante, assouplissante, régénérante, peaux sèches, abîmées, ridées, desséchées, dermatoses, cheveux secs, cassants.
− Calophylle inophyle : adoucissante, régénérante, cicatrisante, anti-inflammatoire, circulation veineuse, varices, toutes peaux, matures, gercées, irritées, dermatoses.
− Camélia : nourrissante, adoucissante, régénérante, toutes peaux, matures, irritées, anti-taches, cheveux secs, pellicules.
− Chanvre : raffermissante, cicatrisante, adoucissante, régénérante, toutes peaux, matures, irritées, dermatoses, cheveux secs.
− Germe de blé : nourrissante, régénérante, apaisante, adoucissante, anti-inflammatoire, toutes peaux, matures, irritées, gercées, anti-rides, dermatoses, cheveux secs, anti-UV.
− Jojoba : assouplissante, adoucissante, protectrice, hydratante, régénérante, toutes peaux, irritées, déshydratées, tous cheveux, chute, rééquilibrante, anti-UV, la seule qui ne pénètre pas la barrière cutanée des paupières (idéale en démaquillant des yeux).
− Macadamia : protectrice, nourrissante, apaisante, cicatrisante, régénérante, adoucissante, hydratante, toutes peaux, irritées, gercées, vergetures, cheveux secs.
− Neem : régénérante, anti-inflammatoire, répulsif insectes (poux, puces…), peaux sèches, irritées, dermatoses, cheveux abîmés, pellicules.
− Nigelle : nourrissante, régénérante, hydratante, antiseptique, protectrice, adoucissante, anti-inflammatoire, peaux sèches, matures, irritées, dermatoses, cheveux abimés, chute.
− Noisette : assouplissante, protectrice, nourrissante, raffermissante, toutes peaux, irritées, tous cheveux.
− Noyaux d’abricot : régénérante, protectrice, nourrissante, adoucissante, toutes peaux, matures, irritées, cheveux secs, abîmés, chute, anti-UV.
− Onagre : assouplissante, régénérante, adoucissante, protectrice, hydratante, anti-rides, peaux sèches, matures, irritées, cheveux secs.
− Ricin : adoucissante, nourrissante, cicatrisante, fortifiante, peaux sèches, dermatoses, anti-taches, cheveux secs, cassants, chute de cheveux.
− Rose musquée : assouplissante, régénérante, anti-rides, cicatrisante, anti-taches, toutes peaux, matures, irritées, déshydratées, vergetures, dermatoses.
− Soja : nourrissante, adoucissante, assouplissante, toutes peaux, cheveux secs.

PLANTES

Je vous fais grâce de toutes les propriétés des plantes que vous pouvez utiliser. Je vous en ai déjà abreuvé dans la rubrique sur les teintures et alcoolatures ! Je vous rappelle juste quelques plantes, classées selon leurs propriétés.
− Amincissantes : citron, lierre, pamplemousse, pâquerette, prêle, reine-des-prés, thé vert, verveine, vigne rouge.
− Anti-transpiration : citron, hamamélis, romarin, sauge, thym.
− Anti-rides : aloé vera, calendula, camomille, carotte, figue, framboisier, géranium, lys, mauve, persil, prêle, rose.
− Anti-dermatoses, anti-eczéma : avoine, bardane, calendula, camomille, coquelicot, consoude, lavande, mauve, menthe, pâquerette.

Comment faire un macérât huileux

Macération à froid

> Toujours avec des plantes ou fleurs sèches, car les fraîches ont tendance à moisir sur une macération aussi longue
> Couper les plantes en petits morceaux avec les ciseaux et les écraser avec le pilon dans le mortier ou moudre au moulin à café
> Remplir un bocal avec les fleurs ou plantes écrasées
> Couvrir d’huile d’olive ou d’une autre huile choisie pour ses propriétés
> Laisser macérer pendant 3 semaines à la chaleur, mais sans soleil direct, en remuant tous les jours (par exemple, dans un bocal avec une serviette dessus !)
> Filtrer et remettre d’autres fleurs ou plantes dans cette huile macérée
> Laisser macérer pendant encore une semaine ou deux
> Filtrer et mettre dans des bouteilles en verre opaque
> Étiqueter en notant le contenu et la date de mise en bouteille.

Macération à chaud

Pour les pressés (comme moi !...) qui ne veulent pas attendre un mois pour profiter de leurs macérâts !
> Prendre des plantes ou des fleurs fraîches ou sèches
> Couper les plantes en petits morceaux avec les ciseaux et les écraser avec le pilon dans le mortier ou les moudre avec le moulin à café.

En yaourtière

> Remplir les pots de yaourt à moitié avec un tiers des fleurs ou plantes écrasées
> Couvrir d’HV d’olive (ou d’une autre de votre choix qui peut être chauffée)
> Brancher la yaourtière et laisser une nuit
> Filtrer le matin et jeter les plantes macérées
> Remplir une seconde fois les pots de yaourt à moitié avec un deuxième tiers des fleurs ou plantes écrasées
> Couvrir avec l’huile macérée et filtrée
> Re-brancher la yaourtière et laisser la journée
> Le soir, filtrer et jeter les plantes macérées
> Remplir une dernière fois les pots de yaourts à moitié avec le dernier tiers des fleurs ou plantes écrasées
> Filtrer le matin et c’est prêt !

En saucière

Reprendre 1. et 2. puis :
> Remplir la saucière à moitié de plantes sèches ou fraîches
> Couvrir avec une HV qui peut être chauffée
> Brancher la saucière, la mettre à 60° et à vitesse moyenne
> Laisser tourner et chauffer 3 h
> Filtrer et c’est prêt !

DES IDÉES DE RECETTES

Le top, c’est de pouvoir se faire sur mesure un macérât ciblé rien que pour soi ! Vous pouvez mélanger les plantes entre elles afin d’en tirer le plus de bénéfice par rapport aux propriétés que vous attendez, c’est pas trop cool, ça ?

Par exemple, pour un macérât amincissant (ben oui, hein l’été arrive !), vous pouvez mélanger :
- HV d’argan ou de noisette ou de chanvre, pour leur action raffermissante
- avec des plantes à effet amincissant :  bellis, citron, lierre, pamplemousse, prêle, reine-des-prés, thé vert, verveine, vigne rouge...
Mélanger 2 ou 3 plantes dans l’huile choisie et le tour est joué, vous serez la plus belle (ou le plus beau !) sur la plage...
Ou bien, pour un macérât à effet répulsif, mélanger :
- HV de neem
- avec de la lavande + mélisse.
Les poux ne passeront pas par vous (ni nous)…

N’hésitez pas à essayer plein de mélanges, vous tomberez bien sur celui qui vous convient le mieux ! Et puis, ça sert à tout les macérâts, aussi bien au niveau cosmétique qu’au niveau soin.
Pour un macérât à effet anti-inflammatoire, par exemple, mélangez :
- HV d’olive toute bête
- avec bleuet, calendula, camomille, cassis.
Et vous aurez déjà une huile qui peut s’utiliser telle quelle ou bien qui peut servir de support à une ou plusieurs huiles essentielles, comme la gaulthérie couchée, par exemple (qui fait tant de bien à mon dos plein d’arthrose !). En plus, vous n’aurez pas les effets secondaires des anti-inflammatoires de synthèse !
Les possibilités sont sans fin quand on connait les propriétés des huiles végétales et celles des plantes. Je trouve les macérâts fabuleux par leur facilité de fabrication et les bienfaits qu’ils peuvent nous apporter au quotidien, que des bonnes choses naturelles et qui ne coûtent presque rien ! (enfin ça, ça va dépendre des huiles utilisées...).

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Trucs et astuces de santé