Maladie de Morton

J'ai trop mal au pied !
Rubrique

Vous avez une douleur aiguë au niveau de l'avant-pied, près des orteils, comme une décharge électrique? Vous êtes obligé de vous déchausser et de vous masser le pied ? Vos chaussures deviennent insupportables dès que vous marchez? Tous les signes sont réunis pour évoquer le diagnostic de maladie de Morton, une affection neurologique bénigne mais extrêmement douloureuse.

"Intolérable". C'est souvent l'adjectif employé par les patients qui souffrent de cette affection neurologique qu'on appelle "maladie de Morton", "névralgie de Morton" ou "métatarsalgie de Morton". Mal connue des médecins généralistes et parfois même des rhumatologues, cette pathologie pourtant bénigne empoisonne la vie. Elle est liée à l'irritation d'un nerf, le nerf interosseux plantaire, qui chemine entre les métatarses, ces os longs de l'avant-pied qui s'articulent avec les phalanges des orteils. Il s'agit assez fréquemment d'une atteinte de la gaine du nerf, liée à une lésion d'origine mécanique de l'artère qui irrigue ce même nerf. Le nerf est engoncé progressivement par une fibrose, dans une sorte de tunnel qui va l'irriter. Plus rarement, cette compression peut être due à une bursite, à un nodule ou à un kyste synovial. Du fait de l'anatomie particulière de l'avant-pied, le nerf est irrité à chaque pas. Cette irritation se traduit par une sensation de décharge électrique insupportable.

CIRCONSTANCES FAVORISANTES

Les femmes d'âge mûr présentant une surcharge pondérale sont les premières concernées. Un pied plat (disparition de l'arche plantaire) ou au contraire creux (arche plantaire excessive) ainsi qu'un avant-pied rond (convexe) sont aussi des circonstances favorisantes. De même que la marche prolongée, le port de chaussures plutôt étroites à l'avant ou encore la présence d'un hallux valgus (le gros orteil est déformé vers l'extérieur). Toutes ces circonstances, isolées ou associées, entraînent une surcharge sur les espaces intermétatarsiens. Parfois, c'est un cal osseux qui se développe après une fracture métatarsienne (traumatisme ou fracture de fatigue) et qui comprime le nerf intermétatarsien.

UNE DOULEUR FULGURANTE À LA PRESSION DU PIED...

L'inspection du pied est pauvre. On ne retrouve aucun signe inflammatoire. On peut retrouver, bien entendu, l'existence de circonstances favorisantes de la maladie de Morton. Par exemple, en cas d'avant-pied rond, il existe des durillons d'appui sur la plante du pied. La palpation de la plante du pied en regard de l'espace intermétatarsien douloureux va déclencher une douleur fulgurante. La pression latérale des têtes métatarsiennes réveille la douleur. Enfin, il peut exister une diminution de la sensibilité des faces internes des 2 orteils concernés.

LA RADIOGRAPHIE, PARLANTE PARFOIS

Une radiographie du pied en charge va montrer les anomalies morphologiques ou statiques constatées cliniquement. Elle peut également montrer l'existence d'un cal osseux, témoignage d'une fracture ancienne, ou encore une tumeur ou une ostéite (infection osseuse). Lorsque le diagnostic est incertain à la radiographie, l'échographie ainsi que l'I.R.M permettent de visualiser le nerf et le processus compressif à l'origine de la maladie de Morton.

SOULAGER LA DOULEUR

Pour soulager la douleur, on est souvent obligé d'enlever sa chaussure et de se masser le pied, un signe très évocateur de la maladie. Il faut aussi envisager de perdre l'excès de poids susceptible de surcharger encore un peu plus l'avant-pied. Dans le même esprit, il faut abandonner les chaussures à talons hauts qui favorisent l'appui sur l'avant-pied.

INFILTRATIONS ET SEMELLES ORTHOPÉDIQUES

Le soulagement peut être obtenu par des infiltrations de corticoïdes sur le dos du pied, dans l'espace intermétatarsien concerné, et par des soins de masso-kinésithérapie qui vont lutter contre une éventuelle contracture plantaire. Le port d'une orthèse plantaire (semelle), comprenant un appui derrière les têtes métatarsiennes, permet parfois de "décomprimer" l'espace intermétatarsien. Ce n'est qu'en cas d'échec du traitement médical qu'on doit envisager une intervention chirurgicale destinée à retirer la fibrose nerveuse ou la cause de la compression.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Produits chimiques : l'overdose
Autisme : un nouveau regard, causes et solutions
Ma bible de l'homéopathie
Les compléments alimentaires à l’épreuve de la science