Mettre un chat d'appartement au régime

C'est possible ?

Comparativement à un chat ayant accès à l'extérieur et qui peut gérer un territoire de 8000 m2, un chat vivant en intérieur (100 m2 en moyenne) présente un risque de surpoids ou d'obésité, accru de 40 %.

Surveiller le poids d'un chat vivant en intérieur, c'est souhaitable, faute de quoi, il risque de prendre quelques centaines de grammes. Or, pour un chat qui devrait faire 4 kilos, en peser 4,8 marque déjà une obésité. La stérilisation est l'une des principales causes car elle se traduit par une baisse des besoins énergétiques de 30 %.

Changement de régime !

S'il grossit (en l'absence de maladie sous-jacente), c'est que ses apports énergétiques sont supérieurs à ses besoins. Le problème est que si le passage à une alimentation hypocalorique, même très progressif (sur quelques jours, en mélangeant avec ses anciennes croquettes le temps de l'habituer), n'est pas de son goût, il est capable de bouder sa gamelle et de chaparder dans les placards pour trouver mieux. Comme les chats apprécient les courgettes (cuites ou même crues pour certains), c'est une bonne idée d'en glisser quelques bouts dans son alimentation diététique. De plus, s'il était aux croquettes, le fait de passer à une portion humide (diététique hypocalorique) peut l'aider à supporter le changement : en effet, riches en eau, les aliments humides entraînent plus vite un sentiment de satiété. Pour autant, ne lui donnez pas 100 % de sa ration sous forme humide. Gardez une petite portion de croquettes à cacher en différents endroits de votre habitation (pas toujours les mêmes !) afin de le pousser à chasser et sortir de son fauteuil. Vous pouvez également en mettre quelques-unes dans une balle distributrice de croquettes, afin de le pousser à courir après.

Jeux de course poursuite

Même en intérieur, il y a moyen de stimuler un chat en le faisait courir après une balle, une plume attachée à une ficelle, une voiture téléguidée s'il n'en a pas peur, un laser mais sans le diriger vers ses yeux, etc. Pour les chats indifférents à ces objets roulants non identifiés, un lancer de croquette hypocalorique, voire une olive de temps en temps, peut aider à les sortir de leur torpeur. Si vous possédez un escalier, mettez une croquette en haut quand le vôtre est en bas (et agitez bien le sac pour que le bruit l'attire) ou inversement : c'est un moyen de faire du « stepping maison ». Si vous possédez un tapis roulant, incitez-le à s'y mettre ou investissez dans une roue pour chat (cela fonctionne comme une roue pour rongeur, mais avec une taille adaptée à celle d'un chat). Enfin, ne négligez pas les câlins : même s'il ne le montre pas forcément, votre chat apprécie ces moments de complicité et cela contribue à rompre son ennui et son stress.

Lutte contre le stress

Personne n'aime le changement et votre chat "de canapé", pas plus que les autres. Un nouveau régime peut le stresser, or un chat anxieux peut devenir boulimique (comme un chat qui s'ennuie), d'où l'effet inverse de celui escompté.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Cuisiner autrement en hiver
Le jeûne : mode d’emploi
Venus d’Inde, les remèdes qui guérissent
Mais pourquoi personne ne nous le dit ?