Myope ? Gare au décollement de rétine…

Rubrique

Contrairement à une idée reçue, le décollement de rétine (DR) est indolore. Il peut survenir brutalement, aboutissant à la perte de la vue. Le DR concerne chaque année 1 à 2 personnes sur 10 000, âgées en majorité de 40 à 70 ans. Rappelons que la rétine correspond aux petites cellules visuelles qui tapissent l’intérieur de l’œil et qui transmettent les images vers le cerveau via le nerf optique. En pratique, la rétine se présente sous la forme de deux feuillets accolés. Le DR correspond à leur séparation : le liquide présent naturellement dans l’œil pénètre entre les deux feuillets au travers d’une petite déchirure rétinienne pour s’insinuer dans la rétine. Les deux feuillets se décollent sous la pression.

DES ÉCLAIRS…
La douleur est un précieux signal d’alarme… qui manque dans le DR ! Et l’œil n’est même pas rouge. D’où un possible retard de diagnostic. Il faut donc être attentif aux symptômes qui précèdent le DR proprement dit. Sans surprise, il s’agit de symptômes visuels, comme des éclairs bleutés ou des étincelles (appelés phosphènes), traduisant les tractions exercées sur les feuillets rétiniens, ou l’impression de mouches volantes très actives devant les yeux.

… OU DE LA SUIE
Attention, une impression soudaine de fumée ou d’une pluie de suie devant un œil correspond déjà à un saignement de la rétine. Le DR menace.

VOILE NOIR
En l’absence de traitement, le DR ne tarde pas à survenir. Il peut se manifester par un voile noir dans lequel persistent quelques images. D’autres signes caractérisent le DR, comme une baisse brutale de la vision centrale (atteinte centrale de la rétine), la perception d’images d’allure ondulée, une diminution du champ visuel (atteinte latérale).

MYOPE SURTOUT…
Mieux vaut consulter régulièrement en cas de myopie : 60 % des DR surviennent chez les patients atteints de fortes myopies. L’œil myope, trop allongé, sollicite un peu plus la rétine qu’un autre.

… MAIS PAS SEULEMENT
Autres pathologies à risque, la cataracte opérée, mais aussi les traumatismes oculaires (coup de poing, retour de tendeur dans l’œil, sports de contact…), les plaies de la cornée, le glaucome, les inflammations de la rétine et les tumeurs rétiniennes. Enfin, certaines pathologies doivent être également ciblées, comme le diabète et l’hypertension artérielle. Il existe également des familles "à risque" de DR.

CONSULTATION OPHTALMOLOGIQUE EN URGENCE
Consultez un ophtalmologue en urgence dès les premiers symptômes inquiétants. Si votre praticien ne peut vous recevoir, dirigez-vous vers l’hôpital. Plus le traitement est précoce, meilleures sont les chances de récupération. L’ophtalmologue va tenter de suturer la déchirure rétinienne afin de contenir le décollement (laser, cryothérapie). Lorsque le DR est avéré, le chirurgien doit recoller la rétine par divers moyens sophistiqués.

Enfin, rappelons qu’un DR oblige à rester très vigilant pour l’autre œil.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Diététique de l'expérience
Les secrets d'un jeûne réussi
Mon cahier de botanique
Mon cahier de recettes aux huiles essentielles