Prévenir les photosensibilisations

C'est l'autre effet indésirable des expositions au soleil. Médicaments, aliments ou cosmétiques ne font pas toujours bon ménage avec les rayons UV. Quelques règles de prudence pour bronzer en toute sérénité.

La photosensibilisation est une réaction anormale et exagérée de la peau exposée au soleil. Elle se manifeste de la même façon qu'un coup de soleil (ce qui la rend parfois difficile à identifier), mais de façon totalement disproportionnée, avec des brûlures douloureuses, parfois accompagnées de petites bulles qui se forment sur la peau.
Le phénomène peut avoir des causes diverses : souvent associé à la prise d'un médicament, il peut aussi être provoqué par un aliment ou l'utilisation d'un produit cosmétique.

La chimie sous UV

On parle le plus souvent de phototoxicité. Liée aux propriétés chimiques d'une substance ingérée ou appliquée sur la peau, elle déclenche une réaction quelques heures après l'exposition au soleil, soit localement sur les zones où a été étalée une pommade médicamenteuse ou une crème cosmétique, soit sur toutes les zones exposées au soleil dans le cas d'un aliment ou d'un médicament pris par voie orale.
La photo-allergie, elle, ne concerne que les personnes prédisposées et n'intervient qu'après plusieurs jours d'exposition, avec des manifestations qui ressemblent davantage à des eczémas.
Une fois la réaction déclenchée, rien d'autre à faire pour la faire disparaître que d'éviter de s'exposer au soleil et/ou d'arrêter d'utiliser la substance en cause.

Les médicaments photosensibilisants


Plusieurs familles de molécules médicamenteuses ont des propriétés sensibilisantes. Certains antibiotiques, diurétiques, anti-inflammatoires ou anti-cholestérol (entre autres) sont connus et listés pour avoir de tels effets. Si vous devez prendre un traitement en période estivale, consultez attentivement les notices de vos médicaments. Un logo y signale les risques de photosensibilisation. S'il y figure et que vous ne pouvez pas interrompre votre traitement, évitez les expositions. Il est aussi conseillé, dans la mesure du possible, de prendre vos médicaments en fin de journée, quand le soleil est prêt de se coucher.

Les aliments photosensibilisants

Certaines substances, naturelles ou non, peuvent aussi rendre certains aliments ou boissons potentiellement phototoxiques. C'est le cas du psoralène, contenu dans le céleri, mais aussi dans le fenouil, le persil ou le cerfeuil. Certains fruits comme les citrons, les mandarines, les clémentines ou encore la bergamote en contiennent également.
La quinine, dans les médicaments comme dans les boissons "Tonic", et certains additifs alimentaires comme le cyclamate (un édulcorant) sont également répertoriés comme étant photosensibilisants. Abstenez-vous en durant l'été !

Les cosmétiques photosensibilisants

Les cosmétiques ne sont pas tous non plus à l'abri de tout soupçon de photosensibilisation, et cela concerne même, ce qui peut paraître assez paradoxal, certaines crèmes solaires !
Évitez donc, avant les expositions solaires, l'utilisation sur la peau de produits contenant :
> des huiles essentielles, et particulièrement celles d'agrumes : bergamote (Citrus bergamia fruit oil), citron (Citrus limon peel oil), citron vert (Citrus aurantifolia oil), mandarine (Citrus nobilis peel oil, Citrus reticulata leaf oil), orange amère (Citrus aurantium amara oil), orange douce (Citrus aurantium dulcis peel oil), pamplemousse (Citrus grandis peel oil), pamplemousse rose (Citrus paradisi peel oil)… mais aussi angélique (Angelica archangelica leaf oil) et verveine citronnée (Lippia citriodora oil) ;
> de l'alcool (Alcohol, Alcohol denat.) ;
> du parfum (Parfum, Fragrance) et oubliez aussi dans son placard votre eau de toilette habituelle ;
> du millepertuis (Hypericum perforatum) ;
> certains filtres solaires (Benzophenone, Isopropyl dibenzoylmethane, Octocrylene…).

Et attention : ce qui vaut pour les expositions au soleil est tout aussi vrai pour les séances en cabines de bronzage !

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Les clés de l'alimentation santé - L’essentiel à savoir dans votre cas
Mon cahier des points qui guérissent
Le jeûne : mode d’emploi
Cuisiner autrement en hiver