Connaître les animaux

Elles ont la cote chez les humains - notamment pour obtenir un coup de fouet en cas de fatigue ou de convalescence - mais leur utilisation chez nos animaux de compagnie est moins courante, et pourtant…

Les animaux de compagnie sont moins sujets aux accidents vasculaires cérébraux que leurs propriétaires, mais les conséquences peuvent être tout aussi graves et ils ne bénéficient pas des mêmes possibilités de rééducation. Une bonne raison pour tenter de prévenir ces accidents…

Une tique n'a aucun mal à s'accrocher dans les poils du chien qui, contrairement au chat, ne possède pas une langue râpeuse pour l'en débarrasser.

L'offre explose et l'industrie des jouets connectés table sur un marché mondial de 20 milliards d'euros d'ici 2020 ! Mais avant de céder à la « robot mania », un sérieux tri s'impose !  

Chiens et chats - surtout les plus jeunes - adorent grignoter les végétaux, et pourtant, ils feraient de piètres phytothérapeutes, car il leur arrive souvent de mâchouiller des plantes toxiques pour eux… 

Comparativement à un chat ayant accès à l'extérieur et qui peut gérer un territoire de 8000 m2, un chat vivant en intérieur (100 m2 en moyenne) présente un risque de surpoids ou d'obésité, accru de 40 %.

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Mon cahier de recettes aux huiles essentielles
Infections ORL : rhumes, angines, bronchites, grippe.
D'ici et d'ailleurs les aliments qui guérissent
Trucs et astuces de santé