Un paysage comestible dans ma ville !

Rubrique

C’est une femme, Leigh Barret, qui a eu un jour cette idée, un peu folle, de créer un paysage comestible dans sa ville.

Amorcé avec des arbres fruitiers puis très vite prolongé avec des potagers, c’est désormais un projet de ville en Transition qu’elle développe sur l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Originaire de l’Ohio, aux États-Unis, Leigh Barret trouvait sa vie américaine compliquée. L’envie de changement s’est concrétisée en 1998 lorsqu’elle est venue en France (le pays de son mari) pour s’installer à St-Quentin-en-Yvelines, une des 5 villes nouvelles de la région parisienne.
Depuis l’Angleterre, un internaute lui a demandé si elle voulait lancer un projet de ville en Transition.
Leigh n’avait pas la moindre idée de ce que représentait ce concept, mais elle a creusé la question. Mettre en place des projets concrets pour inventer une autre vie qui se libérerait de la dépendance énergétique et donc de la consommation à outrance, ça sonnait bien. Mais c’est l’idée du partage, du faire ensemble pour plus d’autonomie et de respect de l’environnement qui l’a vraiment touchée : ce serait son projet !
Puis elle a préparé un dossier expliquant ce qu’est une ville en Transition et est allée rencontrer tout ce que la ville compte d’acteurs potentiellement concernés.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Le Guide du thé vert
Ma Bible des aliments remèdes
Hydroxyde de magnésium, une panacée à connaître : le Chlorumagène
Les 3 clés de la santé