Vacances studieuses pour votre chien !

Il existe bien des séjours avec “cours de rattrapage” pour nos enfants, alors pourquoi pas une pension avec des séances éducatives pour nos chiens ? Le concept est assez nouveau en France, mais, c’est promis, les candidats au diplôme de “super chien de compagnie” réussiront l’épreuve haut la patte !

PREMIÈRE ÉTAPE : LA DÉCISION
Votre chien en a-t-il vraiment besoin ? Là est la question ! La pension éducation est un moyen pratique de remettre un chien “dans le droit chemin”, en particulier s’il ne vous obéit pas (ou pas suffisamment), s’il se prend pour le chef de famille, s’il présente des phobies qui rendent bien compliquée la moindre sortie, ou encore s’il ne peut se passer de votre présence (hyper attachement).

SECONDE ÉTAPE : LE VERDICT DU PROFESSIONNEL
Vous avez bien une petite idée sur ce que vous aimeriez corriger chez votre chien, mais rien ne vaut l’avis d’un expert pour expliquer pourquoi il se comporte ainsi. Pour cela, l’éducateur canin doit, si possible, vous rencontrer à votre domicile. La façon dont votre chien se comporte chez lui et réagit à vos demandes, la place que vous lui donnez dans la maison et votre façon de vous en occuper, lui en disent long sur ce que votre chien a déjà acquis et sur ses lacunes éducatives.

TROISIÈME ÉTAPE : SA VIE EN PENSION
Trois ou quatre semaines sont nécessaires. La première sert à familiariser votre chien avec son nouvel environnement et avec l’éducateur canin. Lors de la seconde semaine, les affaires sérieuses commencent avec les apprentissages de base rappel, assis, couché, au panier, etc. en insistant sur ses points faibles. Les deux dernières semaines ne sont pas de trop pour renforcer ces apprentissages : l’éducateur apprend notamment à votre chien à lui répondre en toutes circonstances et non pas seulement quand il en a envie.  Puni !

QUATRIÈME ÉTAPE : LA PASSATION DE POUVOIR
A votre retour de vacances, vous allez trouver un chien qui certes, obéit au doigt et à l’oeil de l’éducateur canin, mais à l’éducateur seulement. C’est pourquoi il ne faut jamais en rester là ! Pour que votre chien se comporte de la même façon avec vous, prévoyez de revenir en cours avec votre chien (3 ou 4 cours individuels à raison d’un par semaine), puis en cours collectifs avec d’autres propriétaires de chiens (au moins 3 séances étalées sur 2 mois). Entre temps, respectez scrupuleusement les consignes de l’éducateur, car un apprentissage qui ne s’entretient pas est bien vite oublié.

Si vous souhaitez accéder aux articles en version intégrale, souscrivez à la version abonné de notre site.

Déjà abonné(e) ?

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Rhumatismes et maux de dos : les prescriptions du Dr Valnet
Rhumatismes et autres maux articulaires
Produits chimiques : l'overdose
D'ici ou d'ailleurs, les points qui guérissent