Pour illuminer vos soirs de fêtes, faites vous-même vos bougies en cire

Rubrique

J'adore les bougies, pas vous ? Et avant les fêtes de fin d'année, je me fais toujours ma petite réserve pour le plaisir de voir briller leurs reflets dans les yeux des enfants, petits et grands !
Des bougies coulées, des bougies moulées, dans le plastique ou le silicone, des bougies roulées... Plein de bougies, à s'offrir ou à offrir !

La cire :

♦ On peut utiliser des cires végétales, comme la cire de soja ou la cire de colza (on les trouve facilement sur internet, mais aussi dans des magasins de loisirs créatifs)

♦ ou la cire d’abeille :
- elle doit être jaune, la blanche a été nettoyée de toutes ses propriétés
- on la trouve chez les apiculteurs en pain d’une centaine de grammes à plusieurs kilos
- ou chez un vendeur de matériel pour apiculteur (pour les feuilles de cire d’abeille alvéolées).
Une bougie naturellement dorée au parfum de miel procure un bien-être incomparable… Alors, vous vous doutez bien que la cire d’abeille est ma préférée et les fabrications proposées seront donc toutes à base de cire d’abeille !

Celles à éviter :
♦ la parafine (le pétrole est déjà bien assez présent dans nos vies comme ça et ses émanations sont quand même nocives)
♦ la cire de palme (elle est à proscrire pour des raisons d’éthique, eu égard aux orangs-outangs et autres jolis compagnons de ces forêts qui se font purement et simplement exterminer…).

La mèche :

-

♦ Elle peut être en coton ou en lin.
♦ On la trouve chez les vendeurs de matériel pour apiculteur ou sur internet (on trouve des mèches toutes prêtes, un peu plus chères).
♦ Il existe des mèches plates ou rondes, mais pour des bougies à la cire d’abeille, on utilise de la mèche ronde – le tissage de la mèche est en forme de V et on doit s’assurer que le V est bien à l’endroit (voir photo) afin que la combustion de ladite mèche se fasse correctement.
♦ Plus la mèche est épaisse, plus la flamme est grosse.
- Mèche fine = si la bougie est large, la flamme se noiera dans la cire (la mèche ne dégage pas assez de chaleur pour faire fondre toute la largeur de la bougie et on se retrouve avec une bougie creuse et des bords indemnes).
- Mèche épaisse = si la bougie est petite, la cire coulera sur les bords et la bougie ne durera pas longtemps, d’où l’intérêt de bien choisir la grosseur de mèche en rapport avec la grosseur de la bougie.
♦ Taille de la mèche :
- mèche de diamètre 2 mm pour des bougies de diamètre de 10 à 25 mm
- mèche de 2,5 mm pour des bougies de 25 à 45 mm
- mèche de 3 mm pour des bougies de 45 à 60 mm
- mèche de 4 mm pour des bougies de 60 à 90 mm.
Dans mes fabrications, je n’ai qu’un seul type de mèche (diamètre 2,5 mm), je fais assez peu de bougies très fines, car j’aime qu’elles durent longtemps…

Le matériel

- Moules : en silicone, en plastique, de récup’, pot en terre, en verre… les moules en plastique sont habituellement vendus avec les aiguilles pour tenir la mèche en place.
- Un petit morceau de pâte à modeler ou de pâte d’étanchéité (pour les moules en plastique).
- Un bain-marie ou un récipient qui sera dédié à la fonte de la cire (un vieux récipient auquel vous ne tenez pas...) + un autre pour y faire bouillir l’eau.
- 2 bâtonnets + des élastiques.
- Une vieille nappe ou serviette pour protéger sa zone de travail.
- Un économe si votre cire d’abeille est en pain.
- Une balance.
- Papier d’alu ou papier cuisson.
- Scotch ou papier collant.
- Un sèche cheveux (facultatif).

Les techniques

La bougie coulée

Toute simple, la technique consiste à verser la cire liquide dans un récipient où elle durcira et où elle se consumera.
Pour calculer le volume du moule : remplir le moule d’eau, le mesurer en millilitre et enlever environ 10 % en grammes. Pour un volume d’eau de 100 ml, on dose 90 g de cire.

⇒ Peser la cire et la mettre à fondre au bain-marie.
⇒ Prendre les 2 bâtonnets, les coincer ensemble en les fixant avec un élastique et mesurer la mèche = prendre la hauteur du moule + passer la mèche entre les 2 batonnets et couper à quelques centimètres au-dessus des bâtonnets (photo 1).
⇒ Reprendre la mèche coupée et en mettre 1 à 2 mn dans la cire qui commence à fondre au bain-marie. Poser la mèche sur du papier d’alu ou du papier sulfurisé en la laissant bien droite, laisser refroidir (et recommencer le processus si vous faites plusieurs bougies en même temps... photo 2).
⇒ Mettre la mèche froide entre les bâtonnets et la positionner au milieu du pot (photo 3 et 3 bis).
⇒ Couler la cire en tenant les bâtonnets en position (photo 4) et laisser refroidir.
⇒ Un petit cratère se forme autour de la mèche, refondre de la cire et combler le creux.
⇒ Laisser refroidir.
⇒ Recouper la mèche à 1 cm au-dessus de la cire, c’est terminé !

*

La bougie moulée

Un peu plus compliquée, la technique consiste à verser la cire liquide dans un moule puis de démouler la bougie.

Moule plastique

⇒ Peser la cire et la mettre à fondre au bain-marie.
⇒ Couper assez long de mèche, faire un nœud à la base et la passer par le trou du moule plastique. Avec un peu de pâte à modeler, colmater le trou (photo 5).
⇒ Mesurer la mèche = prendre la hauteur du moule + passer l’aiguille dans la mèche, la maintenir au milieu du moule, faire redescendre la mèche sur un côté du moule, la fixer avec un morceau de scotch et couper le surplus (photo 6).
⇒ Couler la cire en tenant l’aiguille en position (photo 7) et laisser refroidir.
⇒ Refondre de la cire et combler le petit cratère. Laisser refroidir.
⇒ Dessous : enlever la pâte à modeler, couper le nœud (photo 8).
Dessus : décoller la mèche, enlever l’aiguille et démouler en tirant sur la mèche (photo 9).
⇒ Recouper la mèche du dessous et couper celle du dessus à 1 cm, c’est terminé !

*

Moule silicone

Même opération que pour le moule plastique, à ceci près que :
⇒ Le moule en silicone est fendu en travers pour pouvoir y insérer la mèche. Ce sont les élastiques (vendus avec) qui vont aider à refermer cette fente pour éviter les fuites lors du coulage.
⇒ Couper un morceau de mèche et la faire traverser de part et d’autre du moule silicone, couper le surplus et mettre les élastiques autour du moule pour le maintenir (photo 10).
⇒ Couler la cire en tenant la mèche en position. Laisser refroidir (photo 11).
⇒ Refondre de la cire et combler le petit cratère. Laisser refroidir.
⇒ Enlever les élastiques et démouler (photo 12).
⇒ Couper la mèche du dessous à ras et celle du dessus à 1 cm. C’est terminé !

La bougie roulée

La plus facile. La technique consiste à rouler une feuille alvéolée de cire d’abeille sur elle-même.

⇒ Prendre une feuille et la ramollir au sèche-cheveux ou au-dessus de la vapeur d’eau.
⇒ Couper une mèche un petit peu plus longue que la feuille alvéolée (photo 13).
⇒ La poser sur le bord de la feuille et commencer à enrouler la feuille sur elle-même en la maintenant serrée (photo 14).
⇒ Continuer à enrouler la feuille jusqu’au bout (photo 15).
⇒ Chauffer un peu la fin de la feuille afin de bien la coller.
⇒ Couper la mèche au ras du dessous et à 1 cm du dessus, c’est terminé !

*

Voilà les principales techniques pour fabriquer les bougies. Bien sûr, vous pouvez vous amuser et faire marcher votre imagination : fleurs en inclusion, décoration, sculpture… Éclatez-vous !

Si vous voulez plus d’informations, n’hésitez pas, écrivez-moi : lateliereconaturel.net

En attendant, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année et que la nouvelle exauce tous vos vœux de douceur, de bonheur et de tendresse…

Mots-clés

Sélection de livres disponibles dans notre boutique

Additifs alimentaires : mieux les connaître pour éviter leur toxicité
Agenda de la sagesse 2021
Maux de bouche, aphtes, gingivite, rage de dent...
Recettes gourmandes anti-cancer