Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Coma éthylique chez un adolescent, que faire ?

Binge drinking, challenge sur les réseaux sociaux…, la fréquence des comas éthyliques est en pleine expansion chez les adolescents.

L’alcoolisation aiguë n’épargne plus les adolescents depuis longtemps, voire les enfants. Certains terminent leur soirée dans les services d’urgence pour cause de coma éthylique. Bien souvent, il s’agit de binge drinking (“biture express”) ou de challenges qui tournent mal. Un jeune consommerait entre 5 et 8 verres (doses par verre supérieures aux doses standard) par soirée de binge drinking ! On considère qu’il s’agit des conséquences d’un mal-être qui doit être pris en charge à distance du coma éthylique.

Consommation excessive

C’est à 15 ans en moyenne que l’adolescent commence à consommer de l’alcool. Trop tôt pour le cerveau, encore immature, avec un haut risque de dépendance et d’accident. L’alcool est d’ailleurs la première cause de mortalité chez les adolescents. Rappelons que la consommation maximale tolérée par l’organisme des adultes est de 14 doses d’alcool standard par semaine pour les hommes et de 7 doses chez les femmes, et pas tous les jours. Autant dire que cette consommation chez les adolescents est déjà plus qu’excessive.

Pour lire la suite et accéder à l’intégralité du site

Déjà abonné·e, connectez-vous !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin