Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Contre les bouffées de chaleur : l’alimentation super efficace

Près de 4 femmes sur 5 souffrent de bouffées de chaleur au moment de la ménopause. Même si ces suées ne sont pas, en elles-mêmes, dangereuses ou graves, on peut dire qu’elles perturbent la vie, et jouent sur l’humeur, le sommeil… Pour certaines femmes, c’est un vrai calvaire. Longtemps, les médecins prescrivaient assez largement un traitement hormonal substitutif pour les faire disparaître, mais on sait aujourd’hui que ces médicaments augmentent le risque de cancers du sein et d’autres pathologies graves. On a ensuite testé les hormones « naturelles », végétales, sous forme de compléments alimentaires, souvent à base d’isoflavones de soja. Dans certains cas, elles font en effet baisser les symptômes, mais leur efficacité reste modérée.

Cette fois, c’est en demandant à des femmes de modifier leur régime alimentaire que des chercheurs de l’Université George Washington ont tenté de venir à bout des bouffées de chaleur. Et on peut dire que l’expérience a été couronnée de succès.

12 semaines

L’étude, publiée en juillet dernier, a duré 12 semaines. Des femmes volontaires souffrant de bouffées de chaleur régulières (au moins deux épisodes par jour) ont été divisées en deux groupe : le premier continuait à suivre un régime alimentaire normal, celles du second devaient suivre un régime végétalien et y ajouter l’équivalent d’une demi-tasse de soja par jour (86 g de soja cuit). Toutes les femmes évaluaient leurs bouffées de chaleur via une application mobile.

Dans le premier groupe – c’était attendu – rien n’a changé.

Dans le second, les épisodes de bouffées de chaleur ont baissé de manière radicale : les femmes qui ont suivi le régime végétalien avec du soja ont vu leurs bouffées de chaleur quasiment disparaître (84 % de bouffées en moins). Celles qui avaient 5 épisodes de bouffées par jour en avaient une ou plus du tout après 12 semaines de cette alimentation différente. Et 3 femmes sur 5 n’en avaient plus du tout. Par ailleurs, elles ont signalé que l’expérience agissait aussi au niveau de leurs symptômes sexuels, leurs troubles de l’humeur et leur fatigue.

Évidemment, pour certaines femmes, passer de leur alimentation habituelle à un régime végétalien peut demander un gros effort, mais peut-être peut-on essayer, dans ce cas, de commencer par manger moins de protéines animales, et de les remplacer par du soja.

Pour aller plus loin

Le rapport Campbell

Et si une seule et unique manière de se nourrir permettait de prévenir et même de guérir la plupart des maladies de civilisation ? Ce n’est pas une utopie, mais bien une réalité ! C’est ce qu’a mis en évidence Colin Campbell à l’issue de 40 années de recherches sur l’alimentation et la santé.

Les hormones végétales

Aujourd’hui, il est de notoriété publique que le traitement hormonal substitutif (THS) n’est pas sans risque pour notre santé. Il augmenterait notamment le risque de cancer du sein et de l’utérus. Faut-il pour autant accepter sans broncher les divers troubles de la ménopause? NON. Heureusement, la nature à tout prévu et de nombreuses plantes sont en mesure de nous aider à passer ce cap en douceur et en pleine santé. Belle-Santé fait le point sur les hormones végétales et leur mode d’action.