Communauté
Boutique
JE M’ABONNE

Votre magazine de santé naturelle

Covid : mangez du gingembre pour moins le transmettre

Après bientôt deux ans de circulation mondiale, on sait un peu mieux comment se balade le petit Sars-Cov-2 de corps en corps : il voyage surtout au travers de microgouttelettes émises par la bouche…

Petit rappel de ce que l’on sait de la contamination :

– Il existe des “super contaminateurs” : on estime que 90 % des contaminations viennent de seulement 10 % des contaminés.

– On pensait au début que le virus restait longtemps sur les surfaces et on a cru bon de les désinfecter aussi souvent que possible. Une étude menée dans un hôpital du New Jersey montre qu’il n’y a rien à craindre de ce côté. Pour Emanuel Goldman, professeur de microbiologie à l’Université de Rutgers dans le New Jersey, le risque de contamination par objets infectés est “non significatif, même pas mesurable” (Source : The Lancet).

– La puissance de contamination est intimement liée à la météo, à savoir température + hygrométrie (voir “L’effet météo”).

– C’est en intérieur que l’on “attrape” le virus : même le masque chirurgical laisse passer des microgouttelettes “infectées” (le FFP2, lui, est bien plus efficace). Plus longtemps on reste enfermé dans un espace non aéré avec une personne contaminée, plus on a de risques d’être contaminé.

Des scientifiques américains ont eu l’idée de se pencher sur les micro-gouttelettes transmetteuses de virus. Leur idée : faire en sorte que ces gouttelettes ne puissent pas rester en suspension et tombent au sol rapidement (c’est ce qui se passe quand l’hygrométrie est haute, par exemple). Pour cela, ils ont tenté de modifier la composition de la salive. Ils ont essayé de nombreux ingrédients (des épaississants comme l’agar-agar ou la gomme xanthane, la fécule de maïs…). Parmi les ingrédients les plus efficaces pour limiter la transmission (les chercheurs ont utilisé des caméras spéciales pour dénombrer les gouttelettes émises lors d’éternuements), c’est le gingembre qui est arrivé en tête : il réduit de plus de 80 % la quantité de salive expulsée lors d’un éternuement et il est aussi efficace qu’un masque. Mettez-en dans vos tisanes !

Magazine

Sponsorisé

Pour aller plus loin